Sa rencontre avec le leader du PMSD àRiverwalk a eu pour effet de « break the ice » c’est ce qu’a indiquéle leader de l’opposition Paul Bérenger qui insiste cependant que  » le MMM ne discute d’Alliance avec personne ». S’il souhaite une réunion élargie avec les partis de l’opposition en marge d’une éventuelle manifestation pour un rappel du Parlement et une Motion de censure contre le gouvernement de Navin Ramgoolam, Paul Bérenger laisse entendre que pour l’heure il n’est pas « pressé« de rencontrer SAJ. Il indique par ailleurs que « s’il est clair qu’en ce qu’il s’agit des transitional provisions à apporter à la constitution le comité Faugoo pe perdi letan », Alan Ganoo, pour montrer la bonne volonté du MMM, sera présent à la dernière réunion du comité
Lors de la réunion, en présence du leader adjoint du MMM, Alan Ganoo, et du secrétaire général du PMSD, Mamade Khodabaccus, Paul Bérenger a préciséqu’il n’est question en ce moment d’aucune alliance avec un quelconque parti. S’il a rencontré Xavier Duval, c’est pour passer en revue la situation dans le pays et discuter des sujets d’actualités dont la réforme électorale.Paul Berenger a aussi indiqué que si jamais le Bill sur la réforme électorale vient au-devant du parlement, le MMM votera under protestCependant, s’ils ont « bien cozer » les deux leaders ne se sont pas accordés sur le seuil d’éligibilité de 7,5% que met désormais de l’avant le MMM et le taux  5% sur lequel le PMSD ne veut pas faire de concession. « A ce stade, il est plus urgent de rassembler les personnes qui sont tracassées pour leur pays et qui aiment leur pays »dit Paul Bérenger insistant sur ses craintes que le parlement ne soit pas rappelé et dissout de sitôt. « Situation pou bien mauvais pou pays » dit-il, soulignant que « mo pli tracassé encor si Ramgoolam fils accroche li coula Ramgoolam père ti fer en 1982, Kot finn risser pousser et sa inn fer du tort  au pays ».C’est la raison pour laquelle la Motion de censure a été évoquée dit Paul Bérenger, indiquant que l’objectif de cette motion est de, premièrement, mettre le gouvernement en minorité et faire que chacun prenne ses responsabilités et, deuxièmement, provoquer un débat sur la situation dans le pays. Paul Berenger a aussi indiqué que si jamais le Bill sur la réforme électorale vient au-devant du parlement, le MMM votera under protest.
Le MMM se prépare donc à l’organisation de cette grande manifestation devant le parlement pour réclamer la reprise des travaux. Si l’invitation à ce rassemblement est lancée à tous ceux qui souhaitent la reprise du parlement, Paul Bérenger estime ridicule que le leader du MSM exige une invitation. Ce alors qu’il aurait personnellement parlé au secrétaire général de ce parti Nando Bodha comme il l’a fait avec le secrétaire général du PMSD, Mamade Khodabaccus.