Après son départ du gouvernement, Xavier Duval – humilié à maintes reprises par son ancien partenaire leader du PTr Navin Ramgoolam – semble être motivé pour se refaire une santé dans l’Opposition. Le leader des Bleus veut donner les moyens et un cadre au PMSD pour rebondir sur l’échiquier politique, et répondre sur le terrain  à l’ironie du Premier ministre sur le réel poids politique du PMSD dans le sondage qu’il a commandité et qui attend toujours d’être rendu public.
C’est dans cette optique qu’il a choisi cette semaine, de rencontrer les leaders politiques de différents partis, dont Paul Bérenger et Sir Anerood Jugnauth. Si à ce stade, il soutient qu’il ne parle pas d’alliance – qu’il s’agisse avec le MMM ou le MSM – le congrès « extraordinaire »que tient aujourd’hui le PMSD à Réduit devrait éclairer sur « la ligne du parti » et  ses nouveaux objectifs . Ce sera d’ailleurs lors de ce congrès que le parti Coq, qui a perdu quelques-unes de ses plumes les plus fidèles – plusieurs nominés politiques préférant restés à leur poste que d’emboîter le pas de départ de leur leader – procédera à un remaniement interne de son bureau politique. Le dénouement le plus attendu est celui de la nomination du nouveau président suite à la Maurice Allet. Ce sera nous affirme-t-on «un jeune ayant toujours été fidèle au parti». Parmi les noms les plus cités figure en bonne place, celui de Thierry Henry. Ainsi serait mis en exergue la volonté du PMSD d’afficher un renouvellement axé sur, vers et à travers la jeunesse