Photo illustration

Des policiers effectuaient dimanche un contrôle routier rue Labourdonnais, à PortLouis, lorsqu’ils ont fait signe de s’arrêter à une voiture, dans laquelle se trouvaient trois individus. Interrogé sur sa destination en plein couvre-feu, le conducteur, âgé de 39 ans, leur a déclaré qu’il partait « chercher une voiture ».

Et d’ajouter qu’il avait un Work Access Permit que lui aurait donné son employeur. Mais lorsqu’il lui a été demandé de montrer le document en question, ce dernier a montré aux policiers une copie scannée d’une autorisation ne comportant ni la signature du commissaire de police, ni le nom du conducteur.

Malgré cela, ce dernier a insisté auprès des policiers en répétant que le document lui avait été donné par son employeur pour ses déplacements, allant même jusqu’à demander aux officiers de contacter son bureau. La police a pris possession de « l’autorisation » en vue d’une enquête. A noter que les deux autres occupants du véhicule n’ont pu expliquer leur présence sur la route en cette période de confinement. Les trois individus ont été verbalisés pour « breach of curfew order ».