Les bases pour faire de Port-Louis un des ports intégrés les plus modernes et compétitifs de la région sont jetées. Le Premier ministre adjoint Xavier-Luc Duval, qui est également responsable du développement portuaire, a constaté de visu ce matin les travaux d’agrandissement du parc de conteneurs par quelque 7,5 hectares et un premier allongement du quai de 240 m, avant un autre allongement de 160 m.
Un budget de Rs 1,4 milliard est prévu pour l’achat de nouveaux équipements, dont deux nouveaux portiques, portant à cinq le nombre de portiques disponibles pour le débarquement des conteneurs. Des appels d’offres ont également été lancés pour la réalisation d’un plan massif concernant l’utilisation judicieuse des terres portuaires par le Mauritius Port Authority (MPA) à l’horizon 2040. Plan qui devrait être finalisé fin de juillet 2016.
Xavier-Luc Duval a visité le port de conteneurs ce matin en présence du président de la MPA, Ramalingum Maistry, du président de la Cargo Handling Corporation Ltd (CHCL), et des directeurs de ces deux organismes, Shekur Sunta et Gassen C. Dorsamy. Les travaux de dragage entrepris par la joint-venture Strabag/Archirodon sont en cours. Il s’agit de porter la profondeur de l’eau de 14,5 m à 16,5 m afin pour accueillir des plus gros navires desservant la région. Les quais, qui sont actuellement de 560 m, seront allongés de 240 m et seront opérationnels l’année prochaine. Ce qui permettra d’accueillir simultanément trois navires transportant quelque 9 000 conteneurs. Les matériaux recueillis lors des travaux de dragage, soit plus d’un million de tonnes, seront utilisés pour combler les régions de Fort William et de Fort Georges pour des projets futurs.
Selon les chiffres diffusés par les autorités portuaires ce matin, le port a traité l’année dernière un total de 6,9 millions de tonnes de produits, soit une croissance de 2 % par rapport à l’année précédente. Au total, 556 355 conteneurs ont été manipulés, ce qui a dépassé légèrement la capacité portuaire qui est de 550 000 conteneurs. À la fin des travaux en cours, le port sera en mesure de traiter jusqu’à 800 000 conteneurs. Selon le directeur de la CHL, avec cette amélioration de la capacité d’accueil du parc de conteneurs, la CHC pourra envisager une augmentation du nombre de conteneurs transbordant à Maurice, qui s’élevait l’année dernière à 304 557, une hausse de 13,5 % par rapport l’année précédente. L’année dernière, 3 329 navires ont accosté Port-Louis, une hausse 8,8 % par rapport à 2013. Dix-huit escales de navires de croisière ont été enregistrées.
Les activités de bunkering prennent également de l’ampleur et ont connu une croissance de 6,8 % l’année dernière avec la vente d’un total de 287 546 tonnes métriques de produits pétroliers.
Sur le plan financier, la MPA a enregistré des revenus de l’ordre de Rs 1,27 milliard l’année dernière avec un profit de l’ordre de Rs 608,4 millions.
Au niveau de la Cargo Handling Corporation, des profits de l’ordre de Rs 125 M ont été enregistrés l’année dernière. La productivité au niveau du port de conteneurs a augmenté sensiblement, passant de 16,6 mouvements par heure en janvier dernier à 22,3 en juin. Gassen C. Dorsamy prévoit que le taux de 25 conteneurs sera atteint prochainement.
Le Premier ministre adjoint a tenu à féliciter les travailleurs pour l’effort accompli en vue d’améliorer la productivité et d’atteindre l’objectif fixé par l’Agence Française de Développement (un des bailleurs de fonds des développements portuaires) qui est de 25 conteneurs/heure. Deux nouveaux portiques ont été commandés et s’ajouteront aux trois portiques existants, dont l’un est actuellement en réparation. Des dispositions sont actuellement prises afin que les portiques puissent atteindre la 17e rangée de conteneurs sur un bateau. Ils peuvent atteindre la 16e rangée actuellement.
Dans le cadre des grands projets de développement dans la région portuaire qui inclut l’annexion de Jin-Fei, l’augmentation du nombre de croisières et la construction d’un bâtiment pour accueillir les passagers, le bunkering, le port de pêche, la réparation et la construction de navires, la création d’un « island container terminal » qui servira également de brise-lames, des négociations ont débuté avec DP World de Dubaï en vue d’un partenariat stratégique.