Depuis la fin de la semaine, des “billboards”, avec des affiches géantes annonçant le meeting de Lalyans Lepep à Vacoas pour le 1er mai, poussent comme des champignons sur des ronds-points ou le long des principaux axes routiers de l’île.

Le hic, c’est que la police du CP Karl Mario Nobin n’a pas encore remarqué le caractère illégal de ces panneaux, en nette infraction avec les dispositions légales en vigueur, avec pour conséquence que : « These billboards are illegal. No RDA authorisation has been sought and No MRA Licence fee paid because you need to have a permission by RDA to erect any structure on classified roads or motorway as per the road traffic act. »

Leur emplacement, comme c’est le cas à proximité du centre social de Bel-Air, représente une contrainte de visibilité pour les conducteurs. Mais il n’y a pas que la police de Karl Mario Nobin, qui « vir kasket » pour favoriser Lalyans Lepep aux dépens de l’opposition. Du côté de la Corporation Nationale de Transport (CNT), l’allocation des autobus pour le 1er Mai est aussi nettement à l’avantage, avec une moyenne de dix bus pour le MSM/ML, contre un seul pour chacune des autres formations de l’opposition. C’est ce que la bande à Alexandre, dans les années 1983 à 1985, disait « Gouvernma dan nou lame… »