“Que deux personnalités importantes comme le Premier ministre et le leader de l’opposition n’assument plus leurs responsabilités constitutionnelles, cela est très grave ! Mem si pou re-off, ladan se pei ki pe pey lepo kase !” Au moment où Pravind Jugnauth, leader du MSM, s’exprimait sur l’éventualité d’une nouvelle rupture de dialogue entre les leaders du PTr et MMM, Paul Bérenger n’avait pas encore annoncé la décision de son parti de mettre fin à toute négociation avec Navin Ramgoolam.