Le ministre des Administrations régionales, Anwar Husnoo, leur avait promis qu’il leur rendrait visite après les élections générales pour trouver des solutions à leurs problèmes. Eux, ce sont les habitants de Roche-Bois qui vivent dans des abris de fortune et dans des conditions précaires. Ils attendaient que les représentants du gouvernement viennent sur place pour faire un constat de visu de la situation au Quartier Shell.

Accompagné du ministre du Logement et des Terres, Steven Obeegadoo, du secrétaire parlementaire privé, Ismaël Rawoo et du Senior Advisor du Prime Minister’s Office Jean-François Chaumière, le ministre a sillonné ce quartier à pied, bravant la pluie, pour connaître les besoins des habitants. Le constat est éloquent : maisons en tôle exiguës, un conteneur transformé en école maternelle, canal d’évacuation rempli de détritus, route exiguë souvent inondée lors de grosses pluies, drains mal construits, une mère de famille de quatre enfants sans aucune prestation sociale, un abribus transformé en toilettes publiques, de grands arbres menaçant de tomber sur des maisons durant la période cyclonique, un espace vert transformé en dépotoir, risque de la propagation des moustiques sans précédent, trottoirs truffés de trous.

Les habitants du Quartier Shell possèdent leur lopin de terre. Ils sont raccordés aux réseaux électrique et de fourniture d’eau. Mais ils n’ont pas de moyens financiers pour construire des maisons en béton. Ils ont ainsi demandé aux représentants du gouvernement de quelle manière on peut les aider à sortir de cette situation car leur quartier abrite bon nombre d’enfants en bas âge. « Vous voyez ceci. C’est une école maternelle. Ce sont des habitants eux-mêmes qui ont acheté des feuilles de tôle pour faire une varangue afin de permettre aux enfants de jouer. C’est à travers la vente de gâteaux qu’on a pu acheter des feuilles de tôle et clôturer ce conteneur », dira une habitante de l’endroit.
Les enfants qui ont vu l’ancien ministre de l’Éducation, Steven Obeegadoo, arriver n’ont pu s’empêcher d’entonner une chanson et d’exécuter une danse pour montrer ce qu’ils avaient appris. Ému, l’ancien ministre a affirmé qu’il fera quelque chose pour eux. À l’issue de cette visite, le ministre Obeegadoo a déclaré à la presse que « cette situation perdure depuis longtemps à cet endroit ». Et d’ajouter : « Les gens vivent dans des conditions sociales difficiles. Ils ne peuvent pas vivre dans des conditions pareilles, surtout à un moment où Maurice aspire à devenir un pays encore plus moderne », a-t-il dit. Le ministre Anwar Husnoo a souligné qu’il a fait le déplacement en vue de voir comment on peut les aider. « J’ai constaté de visu les conditions dans lesquelles vivent ces gens et on ne peut pas continuer cette situation perdurer. » Pour Steven Obeegadoo, cette « visite vient confirmer que la priorité des priorités est l’action du gouvernement en faveur des gens les plus vulnérables et des gens qui vient dans des conditions précaires ». Pour le PPS, le travail va bientôt commencer pour réhabiliter cet endroit. Un comité a été mis sur pied pour faire un suivi de ce projet de réhabilitation.