Trois semaines après la rentrée scolaire, tous les manuels du primaire ne sont toujours pas disponibles. Ce sont surtout ceux de Std V qui posent problème, une situation qui irrite les parents dont les enfants prendront part aux premiers examens du Primary School Achievement Certificate (PSAC) l’année prochaine. Si les écoles publiques ont pu obtenir certains de ces manuels, les écoles privées, en revanche, sont toujours dans l’attente.
Les parents dont les enfants sont actuellement en Std V sont inquiets et remontés. Trois semaines après la rentrée scolaire, leurs enfants n’ont toujours pas tous leurs manuels. Ce qui les révolte davantage c’est que ces enfants sont censés prendre le nouvel examen qui remplace le CPE l’année prochaine. Une mère de famille dont le fils fréquente une école publique témoigne de son angoisse devant la présente situation : « Je me suis rendue à l’école pour voir le responsable, mais il n’avait pas plus d’information à me donner. Il m’a dit que lui aussi il était en attente comme tout le monde. C’est révoltant. »
Sollicité sur la question, Om Varma, directeur du Mauritius Institute of Education (MIE), nous a fait comprendre que tous les manuels ont déjà été préparés et remis au ministère de l’Éducation, qui se chargera de l’impression et de la distribution. Au ministère, on indique qu’il y a eu en effet un petit problème « en raison du gros volume d’impression ». « D’ici fin janvier, tous les manuels pour les core subjects seront prêts. Ceci étant dit, il y a une bonne partie des livres de Std V qui sont déjà disponibles. La distribution se fait par zone », nous assure-t-on.
Notre source avance que dans le cadre de la réforme, il y a eu beaucoup à faire pour la présente rentrée, dont la révision du curriculum. « Les manuels des Standards I, II, III et V ont aussi été revus complètement. Quand on compte les différents core subjects pour chaque classe ainsi que les différentes langues orientales, cela fait au moins une quarantaine de manuels qui ont été revus. Il faut aussi savoir qu’il y a environ 18 000 copies par matière et par classe à imprimer. »
C’est la Government Printing qui a la responsabilité d’imprimer les manuels scolaires. Il nous revient que pour débloquer la situation, une partie du travail a été « contract out » à un prestataire privé. Entre-temps, les élèves travaillent toujours à partir des photocopies distribuées par le Zone Directorate. Des dispositions ont aussi été prises pour que les tableaux numériques soient mis à contribution. « Comme les manuels sont déjà disponibles en version numérique et en ligne, les écoles ont déjà commencé à travailler leur programme. Le nécessaire a aussi été fait pour que les écoles qui n’étaient pas encore équipées le soient. Les classes se déroulent donc normalement. »
Ce n’est cependant pas le cas dans les écoles privées proposant le programme national. « Nous avons eu quelques manuels pour les autres classes, mais pas pour Std V », dit la directrice d’une école privée. Signalons également que ce sont surtout les écoles du gouvernement qui sont équipées de tableaux numériques.
Pour ce qui est des manuels de l’enseignant, des CD ont été distribués dans les écoles. « Tout est fait pour que d’ici début février, tous les manuels de Std V soient déjà disponibles. Priorité est accordé aux core subjects, à savoir l’anglais, le français, les maths, l’histoire/géographie et science. Pour ce qui est des manuels pour les nouvelles matières comme Physical Education et les Arts, ils seront disponibles vers la deuxième semaine de février », assure-t-on au niveau du ministère.