Intervenant vendredi en début d’après-midi lors de la réunion bimensuelle du conseil municipal de Quatre-Bornes, la maire de la Ville des Fleurs a accusé certains employés de la municipalité d’agir « comme des agents politiques » qui promettent aux citadins « monts et merveilles ». Si Rooma Meetoo a révélé que le budget de Quatre-Bornes a déjà été dépensé à 60 %, elle a néanmoins annoncé qu’une dizaine de projets ont été approuvés.
« Alors que nous, les 15 élus, nous évitons de faire de la politique dans le souci de nous concentrer sur le bien-être général des citadins, nous remarquons qu’un petit pourcentage d’employés de la municipalité s’évertue à agir comme des agents politiques. Ils promettent monts et merveilles aux Quatre-Bornais. Et quand les citadins viennent vers nous, et qu’ils apprennent que les départements et le Conseil n’ont pu accéder à leurs requêtes, ils sont frustrés et mécontents contre le Conseil », a lancé la maire de Quatre-Bornes.
Un peu plus tard, Rooma Meetoo nuancera cependant ses propos : « À notre niveau, nous sommes satisfaits du travail accompli ici par les employés de tout niveau. Mais cela ne veut pas dire que tout est parfait. Là où il y a manquement ou négligence, c’est notre devoir d’intervenir dans l’intérêt des Quatre-Bornais ».
La maire a exhorté les conseillers et les employés à dire la vérité aux citadins à l’effet que la mairie a déjà épuisé 60 % du budget en cours : « Il ne nous reste que 40 % de notre budget. Toutes les facilités que nous avions l’habitude d’accorder aux organisations butent également sur ces 40 %… Quand les citadins ou des députés nous approchent, c’est simple de leur dire que les facilités ne sont plus les mêmes que celles des années précédentes. En outre, les facilités ont même diminué et ce n’est pas la faute aux 15 élus, mais cela est dû au fait que le budget a été amputé ».
Rooma Meetoo a promis la transparence aux habitants de Quatre-Bornes et a lancé une mise en garde à ceux qui veulent semer la zizanie entre le conseil et les citadins. « Le département du Bien-être social ne va octroyer des facilités qu’aux organisations qui méritent et dans la proportion voulue et votée par le Conseil. Si des brebis galeuses veulent gâcher l’entente qui existe entre les citadins et les élus, le ministère sera informé dans les plus brefs délais ».
Parlant du problème du ramassage d’ordures dans certains quartiers de Quatre-Bornes, la maire a expliqué que « la bonne nouvelle maintenant est que ce problème a été réglé et que tout est rentré dans l’ordre au département de la Santé au niveau de la voirie ».
Annonçant l’adoption par le conseil d’une dizaine de projets, malgré la conjoncture difficile, Rooma Meetoo a annoncé que priorité a été donnée à ceux en ligne avec leur programme. Elle a cité nommément la réfection de la toiture des foires et la construction d’abribus.
Répondant par ailleurs à une question de la conseillère Poonum Thylam relative à la date de l’inauguration officielle du Fitness Centre de La Source, la maire a indiqué que cette date devra être arrêtée par le conseil dans son ensemble.
En réponse à une question de la même conseillère, la maire a annoncé que le projet de l’étanchéité du multicomplexe Nelson Mandela est en cours.