Le premier site devant accueillir le health track à la rue Farquhar …

Après la promenade Roland Armand à Beau-Bassin où des installations y sont effectuées dans le cadre du tracé du Metro Express, l’espace vert de la promenade Gérard Bruneau à QuatreBornes sera aussi appelé à faire place à des travaux du même acabit l’année prochaine.

À cet effet, la maire Soolekha Jepaul-Raddhoa a confirmé à Week-End que deux sites, l’un en face de l’autre, à la rue Farquhar ont d’ores et déjà été validés pour accueillir un parcours de santé. « Les démarches de la mairie ont finalement abouti à l’octroi d’un plus large espace pour les joggeurs », se réjouit Soolekha JepaulRaddhoa.

Une motion a été approuvée en ce sens par le conseil municipal le lundi 30 juillet 2018. Situés à quelques encablures du complexe Jean-Roland Delaître, le parc offrira diverses attractions, comme un jardin d’enfants et un espace pour pratiquer de la musculation en plein air, selon la maire, qui s’appesantit sur le fait que « l’aménagement de ce health track à quelques mètres de la promenade Gérard Bruneau d’un côté et des installations sportives du complexe sportif Jean-Roland Delaître est du pain béni pour tous les habitants de la ville. »

Les travaux devraient débuter avant la fin de cette année. Vu que des dizaines d’habitations longent l’actuel parcours de santé et futur tracé du Metro Express, le spectre que ne se produisent les mêmes événements de désolation de Vandermeersch plane sur cette partie de la rue Victoria.

Mais Soolekha Jepaul-Raddhoa se veut rassurante à ce sujet. « Metro Express Ltd a, depuis plusieurs semaines, fait parvenir une lettre aux habitants dont les maisons longent la promenade et il s’avère aussi que ces maisons sont déjà dotées de sorties situées dans une autre rue. »

Toujours au chapitre des sites devant être démolis en vue du passage des wagons type Urbos 100 Light Rail Vehicles (LRV), les maraîchers de la foire de BelleRose devront bientôt plier bagage pour faire place aux pelleteuses et autres bulldozers. « Je donne l’assurance aux marchands qu’ils auront leur nouvel emplacement avant le début des premiers coups de pioche », a dit la maire. Et pour cause, selon nos informations, les négociations entre la mairie de la ville des fleurs et le ministère des Terres en vue du relogement des 600 maraîchers dans le bâtiment de la State Investment Corporation seraient arrivées à un stade avancé. Ledit édifice est idéal car il est situé en face de la foire.

Dans un autre ordre d’idées, un bâtiment au coût de Rs 13 millions sera érigé à côté de la foire de Quatre-Bornes pour le relogement les marchands des sections légumes, fleurs, viande et poisson du marché du centre-ville.