Ils étaient nombreux les chevaux qui ont profité de la dernière journée pour renouer avec le succès après une longue traversée du désert. Outre Young Royal, Esteco, Ryder Cup et Generous Gent, on retrouve aussi Wonder Kid dont la dernière victoire remonte au 21 septembre 2014.
Sur 1400m et sans les oeillères, on ne vendait pas cher les chances de Wonder Kid dans se sprint réservé aux chevaux de la C6&7. Mais ce qu’on a avait peut-être oublié, c’est qu’il descendait de catégorie et ne rencontrait pas les meilleurs compétiteurs de la classe. C’est la raison pour laquelle Subiraj Gujadhur, dans son for intérieur, entretenait un petit espoir. « Il courait dans une catégorie inférieure, c’est la raison pour laquelle il portait le lourd handicap de 61,5kg. Quand on a vu la carte jeudi, on avait un silent hope car on pensait qu’il pouvait mater le champ qui lui était proposé. On craignait tout de même Craftsman et Headstrong Harry. Il remporte une course après plus d’une année. C’est bon pour le moral de l’écurie et du cheval également », a déclaré à chaud l’assistant entraîneur.
La course de déroula sous les meilleurs auspices pour Wonder Kid avec un bon rythme imposé dans la partie initiale. En bon juge, Donovan Mansour plaça sagement sa monture à l’arrière-garde avant de la laisser progresser au bas de la descente. Au sortir du virage, même s’il attaqua en 4e épaisseur, Wonder Kid en avait plein sous les sabots et paraissait le mieux placé pour reprendre Ready For Take Off qui faisait grosse impression à l’avant. Mais sous l’impulsion de Mansour, Wonder Kid déploya ses puissantes foulées pour priver la nouvelle unité de Gilbert Rousset de débuts victorieux. « It was a surprising win. I think the pace that was set suited him. Also, I think the fact that he was dropping in class did help him a lot. Anyway, it was the first time I sat on Wonder Kid. I’ve never sat on him before nor worked him at trackwork, so I cannot say more about him », nous a déclaré Donavan Mansour. La cravache sud-africaine est toutefois d’avis que s’il maintient cette forme, Wonder Kid peut ramener une autre victoire à son établissement.
« Mr Leyend was beaten fair and square »
Donavan Mansour était attendu sur Mr Leyend dans l’épreuve suivante qui voulait prendre sa revanche sur Cherish The Charm qui l’avait battu dans des circonstances discutables il y a quatre semaines. De revanche, il n’y en eut point car le protégé de Gilbert Rousset se montra supérieur à l’alezan qui ne put à aucun moment lui reprendre du terrain.  « He had every chance. He moved up to the winner but the latter pulled away again. Given that both horses were well, I think Mr Leyend was beaten fair and square », a concédé un Mansour fair-play.
À la question de savoir pourquoi il n’a pas pris les devants sur It’s My Party dans la 7e épreuve, tactique quI s’était avérée payante à sa sortie précédente, Donavan Mansour a eu l’explication suivante: « It’s not mandatory that he goes to the front. Remember last time he won in a much weaker field and there were no frontrunners. He managed to hit the front quite easily that day. This time, he got a 1000m horse, i.e. Power Dive, who has got a bit of pace. » Le Sud-Africain expliqua que ça ne lui aurait nullement perturbé de s’asseoir en deuxième position mais la course fut entaillée par de nombreux incidents. « The first incident was when jockey Naiko cut me off at the top of the first corner. So I had to check a little bit. The second incident was when the youngster (ndlr: l’apprenti Sanish Ramgopal qui pilotait Barnstable) pulled off and improved his position. He kept me out throughout. I tried to help him because he was clipping heels and was going to fall. I moved off to help him and he came off and stayed there and didn’t improve his position thereafter. I couldn’t improve mine as well. Taking into consideration all these incidents, I think It’s My Party is to be credited with a honest race. »
Si le favori Liam « did not trot back sound », Mansour est d’avis qu’il a peut-être commis une erreur en suivant de trop près sur Zhan Hu. « Actually he ran a good race but I think I rode him a little bit too close to the pace that’s why he didn’t finish his race. »