L’épreuve phare de cette journée, une course réservée aux chevaux de la C2 sur 1365m, a vu la victoire de l’outsider Valere que pilotait Pravesh Horil. La doublure de l’écurie Foo Kune donna tort à tous ceux qui ne croyaient pas en ses chances en s’imposant de bout en bout au nez et à la barbe du favori Donnie Brasco.
Ce n’était pas la seule victoire de l’écurie Foo Kune au cours de cette journée car elle a aussi brillé par l’entremise de Dustan que pilotait Rye Joorawon. Cette victoire a permis au Mauricien de rejoindre son compatriote Jeanot Bardottier en tête du classement chez les local boys dans un fin de saison qui s’annonce palpitante. Palpitante, elle l’est aussi pour les deux protagonistes au titre suprême. Pour la deuxième semaine de suite, le leading jockey, Cédric Ségeon, est rentré bredouille, ce dont en a profité Johnny Geroudis pour revenir à une longueur grâce à Max Rapax et Millenimesta.
De cette journée on retiendra aussi le triplé de l’écurie Allet, son tout premier de la saison, avec Craftsman, Shoddy Nick et Seneschal, la première de Davy Bonilla avec Argo pour l’écurie Jean-Michel Henry et la première 2014 de Swapneel Rama avec Winter Skye.
Même s’il restait sur deux bonnes courses, on ne vendait pas cher les chances de Valere samedi dernier, dans une catégorie où il a souvent démontré ses limites. Du reste, le titulaire au poste, Sherman Brown, lui avait préféré Twitter. Aussi, on pensait que la doublure de l’écurie Foo Kune n’aurait pas la partie facile dans la course à l’avant avec la présence de ce même Twitter et Wieland à son intérieur et réputés pour être des flyers. Mais au Champ de Mars, il faut s’attendre à tout et Valere l’a encore prouvé samedi dernier.
C’est justement la doublure de l’écurie qui, à la surprise générale, se montra la plus prompte à l’ouverture des boîtes. Wieland démontra un intérêt dans la course à l’avant mais sous les sollicitations de Pravesh Horil, Johnny Geroudis préféra ne pas insister et laissa partir Valere aux abords du poteau des 1200m.
Ce dernier ne lanca pas la course sur des bases élevées dans la partie initiale. Très ardent, son compagnon d’écurie Twitter évoluait en dehors de Wieland avec le favori Donnie Brasco en quatrième position. À l’extérieur de ce dernier on retrouvait Rock Of Arts qui, lui-même condamnait Gida en troisième épaisseur, tandis que Cherbourg fermait la marche.
Le rythme devait monter d’un cran peu apres le poteau des 1000m. Du reste, le dernier kilomètre fut bouclé en 57”43 et les derniers 400m en 24”39. Il fallait donc être à un très bon niveau pour espérer taquiner Valere samedi dernier. Le premier à se mettre en évidence fut le revenant Gida, qui amorça son attaque de loin, soit à 500m de l’arrivée. Il fut déjà hors course à l’entame de la dernière courbe.
Valere aborda la ligne droite finale avec de solides prétentions. Pris dans un tiroir, entre Wieland devant lui et Rock Of Arts et Twitter qui n’aillaient plus à son extérieur, Donnie Brasco cherchait vainement l’ouverture. Cédric Ségeon n’eut d’autre choix que d’attendre la fin des false rails pour lancer franchement sa monture à l’intérieur. Mais à l’avant, Valere ne donnait aucun signe de fléchissement. Même si au premier coup de cravache il pencha sur sa droite, le fils de Var poursuivit sur le même rythme pour repousser avec une certaine assurance la belle fin de course de Donnie Brasco qui, au vu de la physionomie de la course, n’a pas à rougir de sa défaite. Wieland termina troisième devant Rock Of Arts qui, visiblement, avait besoin de cette course. Valere boucla les 1365m dans l’excellent temps de 1.22.15 et offrit par la même occasion à Pravesh Horil sa première épreuve phare au Champ de Mars.