Renganaden Padayachy

La circonscription No 13 retrouve un nouveau ministre des Finances, 29 ans après Vishnu Lutchmeenaraidoo, en 1990. Comme l’on s’y attendait, Renganaden Padayachy a obtenu son investiture du Premier ministre, Pravind Jugnauth.

Les partisans de Rivière-des-Anguilles/Souillac ne cachent pas leur joie, d’autant que la circonscription a été gâtée avec la nomination d’un deuxième ministre, en la personne du Dr Kailesh Jagutpal, à la Santé. Par ailleurs, Ismaël Rawoo a, lui, été nommé Private Parliamentary Secretary (PPS).

Les partisans avaient fait entendre leur mécontentement lors du dernier mandat du MSM-ML, car il n’y avait ni ministre, ni PPS au No 13. Par la suite, Maneesh Gobin a été nommé Attorney General vers la fin du mandat, suivant la démission de Ravi Yerrigadoo.

Cette fois, Rivière-des-Anguilles/Souillac a été gâtée avec la nomination de deux ministres, à savoir Kailesh Jagutpal à la Santé et Renganaden Padayachy aux Finances. Même si l’investiture de ce dernier était attendue, les partisans ne manquent pas de souligner qu’il s’agit d’une heureuse coïncidence, car un ancien ministre des Finances du MSM, en l’occurrence Vishnu Lutchmeenaraidoo, avait aussi été élu au No 13 en 1990.

Soudhir Ransbeeharry, qui a été actif pour le parti dans la circonscription, rappelle que l’ancien ministre des Finances d’Anerood Jugnauth avait en fait été élu en deux occasions au No 13, soit en 1983 et 1987.

« Suite à cela, il avait obtenu le portefeuille des Finances. Toutefois, en 1990, lorsque le MSM a fait alliance avec le MMM, il a quitté son poste et le parti. Par la suite, il était revenu dans la circonscription sous la bannière du MMM », rappelle-t-on.

Il faut aussi dire que c’est la première fois depuis 2000 que le MSM, dans une alliance, aligne trois élus au No 13. Il s’agissait à ce moment-là de deux candidats du MMM, à savoir Swaley Kasenally et Prem Nababsing, et un candidat du MSM, Prem Aumeer.

Par la suite, en 2005 et 2010, c’est le Parti travailliste qui s’est imposé dans la circonscription. « Tassarajen Pillay Chedumbrum, s’était présenté comme candidat du MSM et, par la suite, il est parti avec le PTr. »

En 2014, Zouberr Joomaye, alors au MMM, s’était frayé un chemin parmi les élus du MSM, portant ainsi le score à 2-1. Donc, c’est après 19 ans que le MSM retrouve sa suprématie. Les partisans se disent satisfaits du travail abattu pendant ces élections.

À ce sujet, le No 13 a davantage été privilégié, puisque Ismaël Rawoo a été nommé PPS. Soudhir Ransbeeharry confie que le fait que Renganaden Padayachy avait déjà été annoncé sur le “front bench” du MSM a donné un coup de pouce à l’équipe.

« Kailesh Jagutpal était déjà très fort et il a un peu tiré les autres au départ. Par la suite, quand Pravind Jugnauth a annoncé que Renganaden Padayachy serait sur le “front bench”, et possiblement ministre des Finances, les gens étaient très motivés », dit-il.