Malini Sewocksingh et Steven Obeegadoo ont assisté aux colères des protestataires

● Le remplacement de tuyaux débute cette semaine, selon Yousouf Ismaël

Une partie de Forest-Side, à Curepipe, a connu des agitations en série au cours de la semaine écoulée. Des habitants, confrontés depuis plusieurs mois à une pénurie d’eau, ont laissé éclater leur colère. Le directeur général de la Central Water Authority (CWA), Yousouf Ismaël, a annoncé l’exécution d’un projet de remplacement de tuyaux vétustes de plus de 70 ans qui ont été endommagés.

Tout a commencé mercredi, à la tombée de la nuit. La pluie n’a pas calmé les ardeurs de ces habitants de Forest-Side exaspérés par la situation qui prévaut, selon eux, depuis huit mois. Au point où certains protestataires ont avoué n’avoir pas pris de douche depuis plus de 24 heures. Si l’eau coule, elle est boueuse et inutilisablenous confie une source. Un résident du quartier résume le sentiment général. « On a pris notre mal en patience, parce qu’on nous a fait croire à une évolution au niveau de la distribution d’eau depuis des mois. Mais on s’est vite rendu compte que c’était du pipeau. »

Présents à ce rassemblement, Chandrasen Matadeen et Dorina Prayag, respectivement chef ingénieur et hotline coordinator à la CWA, ont eu toutes les peines du monde à répondre aux critiques, mêlées à des cris hostiles des riverains envers le ministre des Utilités publiques, Ivan Collendavelloo. Alimentés par des camions-citernes un jour sur deux, d’aucuns affirment avoir déposé plus de 200 plaintes à la CWA en vain. « Ce problème est survenu à cause d’un tuyau de 50 mm endommagé qui pompe l’eau de La Marie jusqu’à La Brasserie. Ce réseau date de 75 ans. Nous tentons de le réparer, mais le problème persiste, ce qui fait qu’on devra complètement le changer », a déclaré Chandrasen Matadeen aux riverains.

Des questions demeurent s’agissant de l’exécution cette semaine des travaux de remplacement de ces tuyaux de La Marie à La Brasserie, qui devraient s’échelonner sur un an. Contactée jeudi par Week-End, Dorina Prayag assure qu’ « un réseau de tuyaux temporaires sera installé en vue de pallier les inconvénients occasionnés par les travaux. Il y aura aussi un plus grand nombre de camions-citernes afin de permettre aux habitants de constituer une réserve d’urgence. »

Ce qui n’a pas pour autant calmé la colère des habitants. Le lendemain, ceux de Forest-Side, rejoints par leurs homologues des Casernes, ont accentué la pression sur les autorités, après avoir pris connaissance des déclarations du directeur de la CWA parue dans les colonnes du Mauricien de jeudi. Yousouf Ismaël déplore « l’attitude des contestataires » qui ont, selon lui, « pris la loi entre leurs mains en bloquant un camion-citerne et séquestré le chauffeur mercredi soir. » Ce que réfutent les protagonistes qui, rassemblés devant une boutique située à quelques encablures du supermarché Winner’s de Forest-Side, martèlent qu’ils ne comptent pas baisser abandonné leurs revendications « tan ki pena ameliorasion. »

Lors des protestations de jeudi, on a noté la présence de politiciens, à l’instar de la députée du N°17 Malini Sewocksingh, de l’ex-membre du MMM Steve Obeegadoo ou encore de l’ancien ministre du Tourisme Michael Sik Yuen. Cette soudaine manifestation de soutien a néanmoins permis une médiation avec les cadres de la CWA, qui ont accepté de recevoir quelques habitants demain.

Par ailleurs, à Rose-Hill, les travaux de remplacement de tuyaux — un projet qui comprend la fourniture et la pose de tuyaux sur 30 km et le remplacement de 600 compteurs — entament leur deuxième phase.