Les courses de chevaux  à Singapour datent de 1842 avec la formation du Singapore Sporting Club et la première course officielle eut lieu le 23 Février 1843 comprenant un prize-money de $150.00. Ce n’est qu’en 1924 que le Singapore Sporting Club changera d’appellation et le Singapore Turf Club verra le jour.
Neuf ans plus tard le Turf Club fait l’acquisition d’un nouveau site, tout près du centre ville à Bukit Timah (au beau milieu de la région aujourd’hui connu comme Little India), mais alors que les choses commencent à bouger et que les courses prenaient de l’ampleur, la deuxième guerre mondiale viendra pendant six ans mettre un terme à toutes les  activités hippiques à Singapore.  
Aussi étonnant que cela puisse paraître ce n’est qu’en 1960 que  « for the first time, members of the public were allowed to attend races, which were previously restricted to members and owners. »  Des lors, prenant conscience de la popularité des courses les autorités du Turf Club vont petit à petit introduire le cross-betting avec les trois Turf Clubs de Malaisie et construire un North Grandstand à Bukit Timah pour accueillir 50,000 spectateurs.
En 1988 « the Singapore Totalisator Board was set up by the government. The Board appointed the Bukit Turf Club as its agent to take over racing and 4D operations from the Singapore Turf Club.”  Géré avec efficacité et professionnalisme, le Singapore Turf Club se retrouvera après cinq ans dans la mesure d’offrir  pour la première fois dans cette partie du monde un prize money de $1million (à l’occasion de the Argyle Diamonds Singapore Magic Millions Classic). Devant autant de succès en si peu de temps, le Singapore Turf Club allait en 1994 absorber le Bukit Turf Club et devenir l’unique agent du Totalisator Board et l’année suivante le off-course betting était introduit. Les progrès ne vont pas s’arrêter en si bon chemin et pour donner une dimension internationale aux courses de chevaux à Singapour le Turf Club après avoir obtenu le ‘ISO 9002 certification’ pour bonne gouvernance en 1998, va inaugurer l’année suivante son nouvel hippodrome a Krangi (dans le nord du pays).  
L’hippodrome de Krangi avec ses facilités exceptionnelles pour le grand public (il peut accueillir plus 70,000 personnes), les propriétaires, les membres et les visiteurs (avec 30,000 places assises avec climatisation)ses trois pistes de compétitions (31m de large et une ligne droite de 550 mètres) et ses trois autres pistes d’entraînement, cet hippodrome est aujourd’hui un joyau du circuit international et aura sans nul doute contribué au développement et au succès des courses hippiques à Singapour. Certes, l’investissement à l’époque était  massif (plus de $500millions), mais il vaut en convenir, sans vision on n’avance pas.