Quelques jours après une première intervention sur les petites siamoises, en Inde, Ian Papillon, leur père, nous confiait : « Mes filles se portent bien. » Les soeurs Marie-Cléa et Marie-Cléanne ont dû subir une opération lundi dernier pour débloquer des artères bouchées. L’intervention chirurgicale a duré trois heures. « Quand je les ai vues après leur sortie du bloc opératoire, elles avaient les yeux grands ouverts. Elles allaient bien », dit Ian Papillon.

A ce stade, les bébés sont toujours sous perfusion à l’hôpital Narayana de Bangalore. L’opération tant attendue pour séparer les jumelles ne se fera pas tant qu’elles n’auront pas pris de poids. Leur père concède qu’il ne peut, pour le moment, envisager un retour à Maurice. « Nous ne pourronsrentrer tant que les médecins ne se sont pas prononcés sur la séparation des bébés. Nous préférons attendre », explique Ian Papillon.

Marie-Hélène et Ian Papillon se rendent à l’hôpital deux fois par jour pour voir leurs filles. Chaque fois, ils font une halte devant un lieu de prières, dans l’enceinte de l’hôpital, pour se recueillir.