Ian et Marie-Hélène Papillon, en Inde

Marie-Cléa et Marie-Cléanne Papillon, les petites soeurs siamoises, ont reçu une visite inhabituelle lundi dernier. En déplacement en Inde, le ministre mentor, sir Anerood Jugnauth (SAJ), et son épouse, Lady Sarojni, se sont rendus à l’hôpital Narayana, à Bangalore, où ils ont rendu visite aux bébés. Cette attention particulière a marqué les parents des jumelles, en l’occurrence Marie-Hélène et Ian Papillon.

Touché par la démarche de SAJ et de son épouse, Ian Papillon nous confie que ces derniers ont passé une trentaine de minutes avec eux, après avoir vu les bébés. “Lorsque nous sommes arrivés à l’hôpital, sir Anerood et Lady Jugnauth avaient déjà vu Marie-Cléa et Marie-Cléanne. Ils ont discuté avec nous pendant une trentaine de minutes, durant lesquelles ils nous ont beaucoup encouragés”, explique le père des siamoises. Le ministre mentor et son épouse avaient auparavant rencontré les médecins.

Quant aux petites, âgées de deux mois maintenant, elles se porteraient bien. “Elles ont pris du poids. Elles réagissent, ouvrent les yeux quand on leur parle. Zot tir la-lang tou!” confie encore Ian Papillon. Toutefois, même si la séparation des soeurs est plus que jamais nécessaire et qu’elles ont pris du poids, l’opération n’est pas programmée pour les jours, voire semaines à venir. Marie-Cléa qui vit pour l’instant grâce aux organes vitaux de sa soeur ne survivra pas après l’opération. Cette annonce qui avait été faite aux parents, il y a quelque temps, a été aussi suivie d’une importante décision. Ian Papillon confie: “Si Marie-Cléanne survit après l’opération, elle sera hospitalisée pendant quatre à six semaines. Nous resterons sur place avant de rentrer à Maurice avec elle. Nous avons aussi expliqué au personnel médical que nos filles ont été baptisées, à l’hôpital, la veille de leur départ pour l’Inde. Nous aurions souhaité qu’un prêtre bénisse Marie-Cléa avant qu’elle ne soit incinérée en Inde. Nous ramènerons ses cendres à Maurice.

Et dans la triste éventualité que les deux bébés ne survivent pas, leurs parents rentreront rapidement au pays avec elles. En cas de succès pour Marie-Cléanne, le bébé aura à retourner en Inde six mois après l’intervention chirurgicale. A Bangalore, Ian Papillon demande à nouveau aux Mauriciens de prier pour ses filles.