Dénouement heureux pour Léa Ratna. Cette malgache naturalisée mauricienne a été autorisée ce lundi à rester à Maurice suite à une rencontre avec au bureau du Premier ministre (PMO).

Après la mort de son époux Mario Louis Ratna il y a cinq mois, cette mère de deux enfants (de 9 et 12 ans) avait été sommée de quitter le pays à travers une missive du Passport & Immigration Office (PIO) en date du 14 mai.

Contrant cet ordre, le PMO a évoqué « une bourde » du PIO concernant le statut de Léa Ratna à Maurice.

« Le PIO a commis une erreur fondamentale. Il ne fallait pas, en premier lieu, lui envoyer la lettre, parce qu’elle n’a pas seulement le statut de résidente mais elle est également citoyenne de Maurice. Nous sommes ainsi heureux que le bon sens ait primé dans cette affaire », a déclaré Me Erikson Mooneapillay.

« Je suis très heureuse », a relaté Léa Ratna, qui vit à Maurice depuis 2001. « Le Premier ministre a pu résoudre le problème le plus vite possible. Depuis que j’avais reçu cette lettre, j’avais du mal à dormir. Je ne savais plus quoi faire ».

Dans sa lettre, le PIO avait pris en considération uniquement le statut de résidente de Mme Ratna et non sa naturalisation comme citoyenne de Maurice, bien avant la mort de Mario Louis Ratna, qu’elle a épousé en 2005.

Elle avait été sommé de quitter le territoire au plus tard le vendredi 24 mai, date à laquelle elle n’aurait plus été considérée comme résidente. La lettre lui avait aussi informé qu’à partir de cette date, elle n’aurait plus eu le droit de vivre et de travailler à Maurice.