C’est un hommage rendu par la présidence à celui qui, depuis 70 ans déjà, oeuvre pour la conservation des plantes endémiques. À 92 ans, Gabriel D’Argent est considéré comme une « encyclopédie » par ceux qui le côtoient. Après une carrière de 40 ans dans le département des Bois et Forêts, il s’est engagé avec la Mauritian Wildlife Foundation depuis 30 ans.
L’inauguration du Gabriel D’Argent Endemic Plant Garden a eu lieu lundi à Réduit. Aménagé dans les jardins de la State House, cet espace comprend 137 espèces de plantes endémiques. Selon la présidente de la République, Ameenah Gurib-Fakim, ce jardin vise à contribuer à la conservation de ces espèces. En même temps, l’occasion est donnée aux visiteurs de découvrir les espèces endémiques et indigènes de Maurice. Elle a ajouté que les jardins de la State House comprennent également un arboretum de Maurice et de Rodrigues. Un parc similaire avec des plantes d’Agaléga sera bientôt introduit.
En donnant le nom de Gabriel D’Argent au jardin endémique, la présidence a voulu lui rendre hommage pour son dévouement. « Avec ses 40 années au service des Bois et Forêts et ses 30 ans à la Mauritius Wildlife Foundation, il a grandement contribué à la conservation et à faire connaître la flore de Maurice. »
Gabriel D’Argent a également collaboré à l’écriture de plusieurs ouvrages sur les plantes de Maurice. Citons entre autres le Page and D’Argent Report (1997), devenue une référence pour les défenseurs de l’environnement. Il y a deux ans, il a été fait Research Associate par le président du Missouri Botanical Garden, le Dr Peter Wyse Jackson.