Il ne se passe pas une semaine sans que le jockey de Vincent Allet, Darryl Holland, ne se retrouve devant le board des Racing Stewards. Le Britannique devra purger une mise à pied d’une semaine et payer une amende de Rs 20 000 suite à des fautes d’interférence. Cette fois Darryl Holland fut appelé à donner des explications en pas moins de trois occasions à l’issue de la onzième journée. Samedi, il eut à répondre de la gêne subie par Southern Heights (R. Joorawon) quand ce dernier dut être repris du fait que sa monture, Freedom, avait forcé Red Lotus sur le cheval d’Alain Perdrau. Les Racing Stewards reprochèrent à Darryl Holland d’avoir dirigé son cheval vers les barres intérieures alors que celui-ci n’était pas clear.
Trouvé coupable, Darryl Holland déclara préférer une amende à une suspension. Toutefois, après avoir pris en considération le fait qu’il était à sa cinquième incartade, le board trouva que sa demande ne pouvait être agréée.
Mardi matin, Darryl Holland eut à répondre de deux charges de négligence. Le premier cas concernait The Mon Trésor Cup où il était en selle sur Hot Rocket. Il fut démontré que son cheval en allant vers l’intérieur, fit que Tube Wave monta sur ses postérieurs. Darryl Holland expliqua que son cheval avait tendance à verser à l’intérieur. Il ajouta que celui-ci leva la tête quand il fut repris et alla de lui-même à droite. Darryl Holland souligna le mouvement de la mâchoire de son cheval et aussi le fait qu’il avait tiré sur la rêne gauche sans succès.  Il devait aussi souligner que le film ne démontrait pas clairement si Tube Wave était monté sur les postérieurs de Hot Rockey et que sa faute était minime.
Si au prime abord Brandon Lerena, le jockey de Tube Wave, déclara que son cheval avait clipped heels, il dira par la suite, après avoir revu le film, que c’était du cinquante cinquante.
Le board des RS délibéra et décida pour une suspension d’une semaine. Toutefois, sa mise à pied d’une semaine de samedi n’ayant pas été prise en considération, il lui fut annoncé qu’il purgera les deux sanctions concurremment. Ce qui fait qu’il ne sera absent que pendant une semaine.
Darryl Holland n’était pas au bout de ses peines et il fut à nouveau interrogé au sujet de la gêne subie par Not Liable dans la même course. Sa faute se situa aux environs du Tombeau Malartic. Jeanot Bardottier fut appelé à donner sa version des faits. Le Mauricien souligna qu’il avait vu que Darryl Holland était en difficulté sur Hot Rocket qui avait tendance à verser à l’intérieur. En anticipation au fait que le cheval de Vincent Allet pouvait verser sur lui, il avait décidé de reprendre son cheval. Il fut alors décidé de ne pas aller de l’avant avec l’enquête.
Rs 35 000 d’amende pour David
Le board des Racing Stewards demanda alors à s’entretenir seul avec le jockey Holland par la suite. De toute évidence, sa présence régulière dans la chambre des commissaires de course a été évoquée et il lui a été demandé de se montrer plus prudent à l’avenir.
Une enquête avait aussi eu lieu pour situer les responsabilités après que Ted Bassett eut été repris peu après le départ dans la dernière épreuve de samedi dernier. La faute fut imputée à Dinesh Sooful qui était associé à Tobeastar. Le jockey mauricien déclara d’emblée que son cheval était difficile à manoeuvrer et qu’il avait tendance à verser à l’intérieur. Brandon Lerena déclara pour sa part que son cheval n’avait pas  la vitesse voulue pour être plus proche de la tête de la course et qu’il avait anticipé le mouvement vers la droite de Tobeastar. Le film démontra que deux ou trois foulées avant l’incident, il avait déjà commencé à reprendre sa monture. Il fut demandé au jockey Sooful de veiller à ce que ses chevaux soient à l’avenir clear avant de changer de ligne.
Samedi, Derreck David avait été sanctionné pour avoir gêné Red Lotus dans le dernier tournant. Le Sud-Africain accepta ses torts d’avoir forcé Laser Bolt en direction de Red Lotus qui était à l’intérieur de ce dernier. Red Lotus se retrouva enfermé entre Laser Bolt et Pont D’Avignon et dut être repris pour ne pas monter sur les postérieurs du cheval de Gilbert Rousset. Derreck David fit part de sa préférence pour une amende. Considérant la gravité de la faute et surtout qu’il n’était pas à sa première infraction de négligence, il se retrouva avec une amende de Rs 35 000.
Il est à noter que le Handling de Red Lotus fut questionné par les Racing Stewards. Toutefois, aucune suite ne fut donnée après les explications du jockey Daniel Moor et de l’entraîneur Shirish Narang. Ces derniers déclarèrent qu’il avait été décidé de ne pas bousculer le cheval sur un parcours qui pouvait être considéré comme étant un peu long pour ses aptitudes alors qu’il a tendance à se montrer ardent.