Deux jockeys ont été suspendus à l’issue de la 15e journée. Le Britannique Andrew Elliott a écopé d’une mise à pied de deux journées pour une faute d’interférence. Imran Chisty a été trouvé coupable du même genre de faute et a été pénalisé d’une journée. Cependant, l’Indien a décidé de faire appel de sa sanction.
Les fautes des deux jockeys ont eu lieu dans la dernière épreuve au programme de la 15e journée. Andrew Elliot a eu à répondre à des gênes subies par Golden Ball et Rock On Geordies. Le Britannique a déclaré que son cheval Red China s’était montré le plus rapide au départ, mais que Golden Ball avait insisté à son intérieur pour conserver l’avantage de la corde. Si on se réfère à son explication, il semblerait que Sunil Bussunt n’avait pas le droit d’insister, quand bien même Red China s’était montré le plus prompt à l’ouverture des stalles. À la question de savoir s’il était conscient qu’il y avait des chevaux à son intérieur, il a répondu qu’ils devaient être quatre ou cinq car il avait démarré de la cinquième ligne.
Sunil Bussunt a, lui, avancé que le cheval se trouvant à son extérieur, Red China, est venu sur sa monture, à tel point qu’il a été contraint de la reprendre. Son cheval devait alors se diriger vers l’intérieur pour gêner Rock On Geordies. Il a souligné qu’il n’avait rien pu faire pour ne pas mettre Girish Goomany en difficulté.
Andrew Elliot devait finalement plaider coupable de la faute qui lui était imputée. Le Chairman du board des Racing Stewards, John Zucal, devait lui parler de la gravité de la faute et qu’en temps normal cet écart valait trois journées de suspension. Mais comme il avait plaidé coupable et que son casier était vierge, il sera suspendu pour deux journées.
Imran Chisty (Kenctucky Bluegrass) avait peu avant vu sa réclamation contre Golden Ball être rejetée par les Racing Stewards. Ces derniers ont été d’avis que, même si Golden Ball a légèrement versé à l’extérieur, cela n’a à aucun moment perturbé la trajectoire de son cheval. Ils ont trouvé que Kentucky Bluegrass a versé à l’intérieur à l’entrée de la ligne droite avant d’être redirigé vers l’extérieur. Sous la cravache, le cheval a continuellement versé à l’extérieur et ce n’est pas Golden Ball qui l’a forcé à aller plus sur sa gauche.
Les Racing Stewards devaient aussi demander à Imran Chisty pourquoi il n’avait pas redressé sa monture quand celle-ci avait tendance à faire un écart. Ce qui fait que le changement de ligne de Kentucky Bluegrass a été la cause de la gêne subie par Red Hot Poker. Pour les RS, le fait que Nadas ait versé à l’intérieur n’avait aucune incidence, même s’ils ont réprimandé Kersley Ramsamy pour avoir laissé son cheval dériver.
Quant à Imran Chisty, il devait plaider coupable de la faute. Il a, comme indiqué plus haut, fait référence à la course de Golden Ball, ce qui n’a pas été accepté par les Racing Stewards, qui ont de nouveau mis l’accent sur le fait qu’il aurait dû redresser sa monture quand celle-ci a versé à l’extérieur sous la cravache. Il a été sanctionné en conséquence.
Amende pour Goomany et Teeha
Girish Goomany (Nottinghamshire) et Nishal Teeha ont, eux, été mis à l’amende. Le premier a accepté ses torts pour la gêne à l’encontre de Var’s Dream aux 700m dans la deuxième course. Le cavalier mauricien, en dirigeant sa monture vers l’intérieur, n’a pas vu que Var’s Dream était proche de lui à son intérieur. Ce qui fait que ce dernier a eu à être repris par son jockey. Il a écopé d’une amende de Rs 20 000.
En ce qu’il s’agit de Nishal Teeha, ce sont Rs 15 000 qu’il devra débourser, non pas pour une faute d’interférence, mais pour n’avoir pas monté son cheval jusqu’au but. C’était dans la septième course où il était en selle sur Aspara, qui devait terminer cinquième. Les RS ont été d’avis qu’Aspara a été privé d’une place de par sa faute.
Les Racing Stewards ont également demandé ou réprimandé des jockeys pour des changements de ligne samedi dernier. Ainsi, Girish Goomany a été réprimandé pour le changement de ligne de Nottinghamshire en ligne droite. Il a été demandé à Vikram Sola de faire plus d’effort pour empêcher que son cheval change de ligne comme ce fut le cas lors de la troisième course. Act Of Valor avait versé  à l’extérieur et incommodé Noah’s Ark. Le même reproche a été fait à Nishal Teeha pour Cherish The Charm.
Vikram Sola et Yannick Perdrau ont eu à s’expliquer sur la monte d’Act Of Valor. Après avoir entendu leurs explications, aucune suite n’a été donnée à l’enquête.