Nos représentantes ont cantonné lors de la deuxième journée de la phase de poule comptant pour les Championnats juniors d’Afrique australe de tennis qui se disputent depuis dimanche dernier au Botswana. Amélie Boy (U16), Zara Lennon et Sharlyn Chan Tam Neng (U 14) ont maintenu leur belle lancée en alignant de nouvelles victoires. Par contre en masculin, Jason Ah Chuen a essuyé deux revers en U 16. 
On dira que cette deuxième journée disputée lundi n’a pas aussi bien réussie aux garçons que la précédente. Ah Chuen comptabilisant pour l’heure deux victoires en quatre matches. Il devrait effectuer, hier, une dernière sortie contre le favori du groupe, à savoir le Sud-Africain Calvin Jordan. Par contre, Kenny Ah Chuen a ligné une troisième victoire d’affilée en U 14 tandis qu’Hemanshu Rambojun se retrouve avec trois victoires et une défaite. Ces deux joueurs devaient également boucler leur phase de poule hier en livrant leur dernier match.
Dans le tournoi féminin, Amélie Boy (U 16) a réalisé le sans faute en terminant en tête de la poule C avec trois victoires face à la Mozambicaine Claudia Sumaia (6-2,6-0), la Botswanaise Rebbeca George (6-0,6-0) et la Swazilandaise Tiyandza Dlamini (6-0,6-0). Mais en fait, c’est maintenant que les choses sérieuses  commencent puisqu’elle se retrouvera dans le tableau final en compagnie des meilleures joueuses de la catégorie, notamment les deux Sud-Africaines Zani et Lee Barnand et la Zimbabwéenne Karen Machisa entre autres. Ces joueuses avaient été réparties dans les autres poules.    
En U 14, Zara Lennon et Sharlyn Chan Tam Neng ont aussi démontré toute leur détermination. La première nommée accrochant une deuxième victoire 6-0,6-0 face à Tsenolo Matia du Lesotho. Hier, elle devait affronter la Zimbabweenne Berverly Matsiwe pour le match décisif du groupe B. Dans le groupe C, Sharlyn Chan Tam Neng a infligé un 6-0,6-0 sans bavures à la Botswanaise Reneilwe Selema pour réaliser le sans-faute pour son 3e et avant-dernier match. Elle affrontait hier la Sud-Africaine Zoe Kruger. Pour rappel, les joueuses et joueurs émergeant en tête de poule ont plus de chances d’obtenir une bonne place dans le tableau final lors du tirage au sort.