Après une première étape très révélatrice, le circuit ITF U18 entame cette semaine sa seconde manche au centre national de tennis à Petit Camp. Outre l’arrivée de deux nouveaux joueurs, la Sud-Africaine Tehsfeldt et le Sud-Africain d’origine zimbabwéenne Richard Thongoana, ce sont les mêmes prétendants qui en découdront en simples hommes et dames. Toutefois, ce ne sont pas forcément les mêmes vainqueurs qui devront émerger.
À l’exception de l’édition 2013 qui vit le Sud-Africain Brandon Laubser et la Taïwanaise I-Hsuan Cho conquérir haut la main le titre des simples hommes et dames sur les deux semaines d’affilée, les précédentes éditions ont fréquemment connu des vainqueurs différents sur les deux étapes.
Si les Sud-Africains Okkie Kellerman (3) et Katie Poluta (1) ont fait valoir leur position de favoris vendredi dernier en finale face aux Hong-Kongais Jack Wong (1) et Rouxanne Janse Van Rensburg (7), ces derniers n’ont pas encore dit leur dernier mot, surtout Jack Wong, dont la défaite (6-1, 2-6, 6-7 (6)) lui est restée en travers de la gorge. Il pourrait cette fois renverser la vapeur pour confirmer au grand jour son nouveau statut de n°1.
Il en va de soit également pour l’Italien Samuele Ramazzotti, qui a été maintenu à sa position de tête de série n°2 après qu’il a essuyé un cuisant revers en demi-finales (6-2, 6-2) contre Kellerman jeudi dernier. À ceux-là s’ajoute également toute une horde de prétendants qui restent en embuscade. Si la première manche leur a permis de prendre leurs repères, on peut penser que la présente devrait leur permettre de faire meilleure impression.
Mais tout dépendra aussi des bonnes grâces de la météo. Car la finale du double hommes qui opposait samedi le tandem sud-africain Roussouw Norval-Okkie Kellerman (1) à la paire hong-kongaise Jack Wong-Ngai Long Tiger Cheung fut suspendue à Petit Camp pour cause de pluie. Elle s’est achevée au Club Tennis Nord (Mapou), avec la victoire des Asiatiques 6-1, 5-7 (10-4). C’était pour ainsi dire une petite revanche pour Wong sur Kellerman en attendant leur nouveau face-à-face en simple.
Samedi et hier ont eu lieu la phase qualificative du simple hommes de la seconde manche. Le Mauricien Dean Dulthummon s’est d’entrée imposé 6-4, 6-3 face au Sud-Africain Daniel Kotze avant de s’incliner au tie-break 6-4, 2-6, 6-7 (6) face à Kenya Sheil Kotecha. Le Mauricien Patrick Thomass a lui aussi été éliminé par le Marocain Yassine Derbani, tout comme le Sud-Africain Steele Greyling par le Suédois Carl Johan Prioset 6-2, 6-0.
L’Égyptien Sheif Ghanem a disposé du Namibien Pieter Theron 6-4, 7-5 avant de concéder la défaite 3-6, 7-6 (8) 4-6 face à l’Allemand Leonhard Kehrbein. L’Indien Abhimanyu Vannemreddy s’est aussi imposé face au Marocain Derbani 4-6, 6-4, 6-3. Les qualifiés sont donc Prioset, Kehrbein, Vannemreddy et Ghanen, qui bénéficie d’une place en tant que lucky loser (LL).
Aujourd’hui, tous les joueurs abordent le premier tour du tableau des simple hommes et dames, à l’exception de la Sud-Africaine Katie Poluta (1), qui y est exemptée. Mais contrairement à la première étape, deux wild cards au lieu d’une ont été cette fois attribuées aux joueurs mauriciens : Jason Rogers qui bénéficia de la même faveur la semaine dernière et Shaheel Busguth. Les deux autres cartes ont été accordées à l’Indien Shramay Dhawan et au Zimbabwéen Tadiwa Chinamo, contre l’Anglais Joshua Rose, le Kenyan Shiel Kotecha et le Suédois Prioset la semaine dernière.