Il n’y a pas eu de surprise. Bien que ce fut un match serré, le Russe Ivan Syrov a fini par faire la différence en finale du Yop Open, samedi au Club de Rose-Hill (terre battue), en remportant le titre du simple hommes 6-4, 6-4 contre Jason Ah Chuen.
Il n’a fallu que deux breaks au Russe, un dans chaque set, les deux survenant toujours au 3e jeu (2-1), pour se mettre définitivement hors d’atteinte de son plus jeune adversaire, le tout bouclé en à peine une heure et quinze minutes de jeu. Les deux hommes ont toujours débuté les deux manches en maintenant leur tour de service jusqu’au 3e jeu, après quoi Syrov, se sentant accroché, balança un ace pour s’offrir un jeu d’avance qui ne sera jamais rattrapé.
« C’était serré, car sur cette surface la balle rebondit très haut et devient difficile à maîtriser. Mon adversaire a eu une ou deux balles de break que j’ai aussitôt renversées. Mais il est l’un des juniors ayant le plus progressé. Une fois le break fait, j’ai géré le match jusqu’à la fin », avouait simplement le Russe après le match.
Dans le passé, il avait été 780e joueur mondial du simple hommes sur le circuit ATP et 340e en double. Il est revenu cette année à Maurice et a obtenu cette fois son permis de travail. Il est actuellement marketing manager dans un hôtel à Belle-Mare et rêve, dit-il, d’ouvrir une école de tennis dans cette région.
Vaincu, mais pas décevant, Jason Ah Chuen, 14 ans, est conscient qu’il lui manque « des matches de compétition pour mieux rivaliser. » « Il a plus d’expérience et de puissance, et joue au tennis bien avant moi. Il fallait aussi que je reste toujours concentré car c’était difficile de prendre son service. Je suis néanmoins satisfait de mon match », confiait-il. Son objectif est d’essayer quand même de gagner le titre du simple hommes prochainement.
À défaut du simple hommes, Jason Ah Chuen a enlevé les titres en U16 et U18 aux dépens d’Hemanshu Rambojun, battu 2-6, 6-1, 6-3 et 6-2, 6-4. En U14, la finale qui se jouait samedi après-midi a été remportée par Kenny Ah Chuen 6-1, 6-4 aux dépens d’Anthony Kwok. Le même jour durant la matinée, en U12, Christopher Fok (2) a surpris Sébastien Liu, donné favori, en s’imposant 6-0, 3-6, 6-3. En U10, Jake Lam s’est imposé logiquement 4-1, 4-1 face à Lucas Lai Fat Fur, alors qu’en U8, Aaron Rawa (1) s’est avéré au-dessus du n°2 du tableau, Mathis Seguin, 4-0, 4-0.
Pour les autres finales, on citera, entre autres, la victoire d’Émilie Robert 4-1, 4-2 en U10 contre Malika Ramsawmy, celle de Sarah Introcaso 6-4, 6-2 en U12 contre Céline Wan et, enfin, celle de Béatrice Min Fa en U14 face à Théa Wong (6-3, 0-6, 6-3).