Les pongistes mauriciens entament aujourd’hui le tournoi par équipes qui se tiendra aujourd’hui dans la capitale réunionnaise de 10h à 14h30. L’occasion de sortir le grand jeu d’entrée avant d’attaquer les épreuves individuelles.
Le tennis de table mauricien demeure l’une des disciplines les plus attendues de ces JIOI, étant un gros pourvoyeur de médailles. Les garçons et les filles entreront en compétition aujourd’hui, eux qui seront engagés dans une poule de cinq en compagnie du pays hôte (Réunion), de Madagascar, des Seychelles et des Maldives.
« Les pongistes se sont bien préparés. À leur arrivée, ils ont eu une séance d’entraînement au gymnase des Deux Canons à St-Denis, histoire de se mettre dans le sens de la marche et de s’acclimater », fait ressortir Vimal Basanta-Lala, responsable de l’Association mauricienne de tennis de table (AMTT) à La Réunion.
Il soutient que « le moral est au beau fixe. Les joueurs sont prêts et ont hâte d’en découdre. Je peux vous dire qu’ils sont tous très motivés et le but sera bien évidemment de conserver le titre de champion. Nous sommes l’équipe à battre et nous ferons le maximum pour conserver notre titre dans la compétition par équipes ».
À noter que Mayotte ne participera pas à la compétition de tennis de table. « Les pongistes mauriciens auront fort à faire face aux Réunionnais mais je suis très confiant. Ils ont tous bénéficié de stages intensifs et se sont bien préparés sous la tutelle de l’entraîneur national, Rajessen Desscann, du directeur technique fédéral, Patrick Sahajasein, et du directeur technique national, Huang Ming ».
L’équipe mauricienne possède de belles chances de remporter la médaille d’or dans cette poule, que ce soit en masculin ou en féminin. Les yeux seront rivés sur Akhilen Yogarajah, fer de lance de la sélection, qui a fait ses gammes en France, tout comme Rhikesh Taucoory. Allan Arnachellum, Wassiim Gukhool et Brian Chan Yook Fo (capitaine) sont également des éléments de valeur capables de faire la différence.
Du côté féminin, Widaad Gukhool (capitaine), Caroline Ramasawmy, Isabelle Chowree, Pratna Jalim et Ruqqayah Kinoo voudront également faire parler la poudre. « Nous serons fixés dès demain (lundi). Nous connaîtrons les équipes sur le podium ».