Le tournoi à handicap, disputé hier au Centre national de tennis de table à Beau-Bassin, a vu la victoire de Vikram Gooljar au terme d’une finale âprement disputée (3-2). Mais la journée a été marquée par l’élimination prématurée des cadors de la discipline dès les tours préliminaires.
« Il y a eu des surprises », commentait l’entraîneur national Rajessen Desscan, hier après-midi, peu avant la finale. En effet, à l’heure des demi-finales, on retrouvait quatre joueurs de D3, Marvin Liu, Zayan Sheik Hossen, Vikram Gooljar et Dhanish Balloo. Deux rencontres très disputées, avec d’un côté Marvin Liu face à Vikram Gooljar et de l’autre Dhanish Balloo qui affrontait Sheik Hossen, issu du programme Baby Ping Elite. Des deux côtés, les rencontres se sont terminé en 3-2 avec une finale inédite Balloo/Gooljar.
« On peut dire que les deux finalistes ont laissé une très bonne impression. Ils ont su élever leur niveau pour la finale. Et on a eu droit à un beau spectacle », rappelle Rajessen Desscann. Les deux adversaires se sont rendus coup pour coup, avec des échanges assez techniques. Dès le premier set, Dhanish Balloo envoie un signal (11-5), vite contré par son adversaire (4-11). Mais justement, Vikram Gooljar a des vues sur le trophée et il entend le faire savoir. Au troisième jeu, il remporte la manche décisive (11-9). Et alors qu’il aurait pu filer tranquillement vers la victoire, Dhanish Balloo arrive à contrarier temporairement ses plans au quatrième jeu (6-11).
Dans l’ultime manche, la tension est à son comble. Les échanges se font plus prudents, plus calculés. Il n’empêche, cependant, que chaque point vaut son pesant d’or. À 10-8, Dhanish Balloo, qui a joué une grosse demi-finale contre Zayan Sheik Hossen, puis a enchaîné directement la finale, effectue une remontée alors qu’il était mené au score. Mais ce ne sera pas suffisant. Vikram Goomjar sera le plus réaliste et s’imposera 3-2.
Les deux jeunes Marvin Liu et Zayan Sheik Hossen termineront sur le podium.