source photo : internet

« Uber n’est pas à l’agenda et ne sera pas à l’agenda de ce gouvernement ». C’est ce qui est ressorti de la réunion entre la Taxis Proprietors’ Union, la General Taxis Owners’ Union et Ken Arian, senior advisor du Premier ministre, Pravind Jugnauth, ce mercredi 17 octobre, au bâtiment Trésor.

Ouf de soulagement donc pour ceux qui craignaient l’arrivée de cette entreprise dans l’île. Suite à plusieurs demandes de rencontre avec les autorités concernées, les chauffeurs de taxis sont finalement fixés sur le fait que le gouvernement n’autorisera pas Uber à entrer sur marché local.

Pour la General Taxis Owners’ Union et la Taxis Proprietors’ Union, cette annonce constitue « une grande victoire ».