La triathlète mauricienne, Fabienne St Louis a pris la 42e place hier à 7 minutes de la gagnante Nicola Spirig de la Suisse qui a couvert le parcours en 1:59:48 devant la suédoise Lisa Norden (1:59:48) et l’Autralienne Erin Densham (1:59:50). Après 1,5 km de natation, 43 km de vélo et 10 km de course à pied dans Hype Park, même la photo-finish n’a pu départager Spirig et Norden, les deux athlètes ayant réalisé le même temps. C’est finalement la Suissesse, championne d’Europe 2009 et 2010, qui a été déclarée vainqueur devant la Suédoise: les commissaires ont décidé de les départager en prenant en compte leur parcours à pied, exercice dans lequel Spirig a été plus rapide… d’une seconde. Notre répresentante se dit très satisfaite de sa course, elle qui a tout donnée pour faire honneur au quadricolore.
« Je me suis battue lors de cette course donnant le meilleur de moi-même. C’était magique. C’était la course de ma vie. Je suis très satisfaite car je n’ai rien à me reprocher », a indiqué la triathlète, qui participé à ces premiers JO et qui a terminé avec un chrono de 2:07:37. « Je me suis bien sorti en natation puisque j’étais en avance sur le deuxième groupe. J’ai ensuite fourni beaucoup d’efforts en vélo. C’était beaucoup plus dur en course à pieds car j’ai perdu beaucoup d’énergie à pédaler. Tout le public était derrière nous. C’était extraordinaire. J’ai eu beaucoup de chance car ma famille était là pour m’encourager du début jusqu’a la fin », a-t-elle fait ressortir. La Mauricienne tient toutefois à remercier spécialement son entraîneur, le Français David Bardi, sans qui elle n’aurait jamais atteint un tel niveau.
« J’ai beaucoup progressé sous sa tutelle durant ces 4 dernières années. Malheureusement il n’a pu assister à ma course. C’est vraiment dommage car il est à l’origine de mon succès. Mais je ne veux pas polémiquer sur les problèmes survenues à ces Jeux », a-t-elle déclarée. Il est à noter que la triathlète a pris la 42e place sur 54 participantes. Par ailleurs, soulignons qu’elle a réalisé une bonne performance sur le plan africain puisqu’elle n’est devancée que par les deux sud-africaines Gilian Sanders (19e, 2:02:28) et Kate Roberts (2:02:46). Maintenant que la pression est tombée, Fabienne St Louis veut maintenant se changer les idées. « Je compte maintenant profiter au maximum du Village des Jeux et supporter les athlètes mauriciens encore en lice », a fait ressortir Fabienne St Louis.
La Mauricienne affirme cependant que la saison est loin d’être terminée. Il me reste encore trois compétitions à venir. « Je suis actuellement sur la waiting-list de la 4e étape des Championnats du Monde de triathlon de Stockholm (distance sprint) ainsi que la dernière manche du Grand Prix de Nice en France. La Coupe de France des Clubs est également une de mes priorités », a-t-elle soutenue. Fabienne St Louis n’a ainsi pas déméritée, elle qui avait à 24 ans comme principale objectif de se qualifier pour les JO. Une expérience enrichissante.