Photo d'archives

« Qui dit vrai ? » Le leader de l’opposition s’interroge sur les cas des derniers crimes liés à la violence conjugale. Il n’est pas satisfait de la réponse de la ministre Fazila Daureeawoo à sa PNQ du mardi 24 septembre concernant cinq femmes qui auraient été tuées par leurs partenaires ces derniers mois. Il réclame ainsi une enquête immédiate.

Citant les cas de Chancella Perrine, Stephanie Menès et Joyce Revat, Xavier Duval indique qu’après vérification personnelle, « les parents et proches de ces dames avaient bel et bien contacté la police de leur localité à maintes reprises pour dénoncer leur partenaire pour violence conjugale et réclamer de l’aide ».

La ministre Daureeawoo a, en réponse à la PNQ du leader de l’opposition, indiqué que ni la police ni son ministère n’étaient au courant de la situation des cinq femmes tuées par leurs partenaires ces derniers mois.

Xavier-Luc Duval est d’avis que le mouvement doit impérativement démarrer une enquête indépendante présidée par un magistrat pour faire la lumière sur toute cette affaire. Ceci, dit-il, afin d’éviter d’autres tragédies et traduire les responsables en justice.