Dans le cadre de la visite du pape François, lundi 9 septembre, 142 prisonniers incarcérés dans différentes prisons de l’île ont retrouvé la liberté.

Sous certaines conditions, notamment la bonne conduite, le bureau du président de la République a approuvé la demande faite par plusieurs détenus. Arrêtés pour divers délits, soit des cas de vol et d’agressions, entre autres, ils sont une centaine à avoir été libérés.

Tous les prisonniers ayant fait preuve de bonne conduite ont, eux, obtenu une remise d’un mois de leur peine, a annoncé un communiqué de la State House.