Le tournoi zonal, première phase qualificative en vue des championnats du monde de volley-ball, constituera le premier défi des nouveaux entraîneurs nationaux. Ce tournoi devrait se dérouler aux Seychelles le mois prochain. Maurice, tant en masculin qu’en féminin, se retrouve dans la poule L, en compagnie du pays hôte, de Madagascar et des Comores, soit les équipes de la zone 7. Les trois premiers obtiendront leur qualification pour le tournoi sub-zonal prévu en octobre-novembre prochain.
Il va de soi que le temps presse pour les entraîneurs nationaux qui ont obtenu leur nomination le mois dernier. Du côté de la sélection féminine, Lindsay Wilson a donné son accord et a déjà eu une réunion de travail avec Bharun Teeroovengadum, président de l’Association mauricienne de volley-ball (AMVB). Ce sera donc la troisième fois qu’il sera associé à la sélection féminine, ayant assisté Mario Lepois lors des Jeux des îles de 2003 tenus à Maurice et ayant agi comme entraîneur au cours de l’édition des JIOI tenue à Madagascar quatre ans plus tard. Il est à noter que Lindsay Wilson a obtenu une dérogation de l’AMVB afin qu’il entraîne l’équipe féminine du Quatre Bornes VBC jusqu’à la fin de cette année. Par contre, Reza Itoola, nommé à la tête de la sélection masculine, n’a pas encore donné son accord.
En vue de la qualification pour cette échéance mondiale prévue l’année prochaine en Pologne (masculin) et en Italie (féminin), un nouveau format a donc été proposé du côté du comité organisateur. C’est ainsi qu’au niveau du continent africain, les 43 équipes masculines et 39 formations féminines ont été divisées en douze poules dans le cadre de cette première phase qualificative. Toutefois, les zones 1 et 7 ne comprennent chacune que quatre équipes, tandis que les autres zones ont été divisées en deux poules.
À l’issue de cette première phase, les trois meilleures de chaque poule disputeront une compétition sub-zonale. Au terme de cette deuxième phase, les douze qualifiés seront rejoints par les trois têtes de série au niveau continental pour un nouveau tournoi prévu en janvier-février de l’année prochaine. Les trois meilleures équipes obtiendront alors leur visa pour le rendez-vous mondial.
Pour rappel, les deux sélections mauriciennes, placées alors sus la férule de Lindsay Wilson et Jean-Claude Douce, s’étaient défendues honorablement lors de la dernière édition tenue en 2009. Après avoir passé le cap de la première phase qualificative, la sélection masculine avait terminé à la troisième place derrière le Cameroun et l’Afrique du Sud  lors du dernier tour qualificatif. Quant à la sélection féminine, elle avait également échoué à ce stade de la compétition derrière l’Algérie.