- Publicité -

Haltérophilie – Démission de Magarajen Monien en tant que SG : Pas de conflit selon le président Yovin Gyadin

Sheila Gopaloodoo, qui a déjà fait office d’assistante secrétaire générale, nommée en remplacement

- Publicité -

Rencontre considérée cruciale mercredi avec l’Ombudsperson for Sports suite à la contestation de l’assemblée générale du 31 décembre dernier

L’ancien président de la Fédération mauricienne d’haltérophilie (FMH), Magarajen Monien, n’est plus secrétaire général suivant son élection le 31 décembre 2021. Il a, en effet, soumis sa démission, mardi, évoquant des obligations professionnelles. Aucun communiqué officiel n’a toutefois été émis en ce sens, le président Yovin Gyadin confirmant à Week-End, vendredi, que c’est Sheila Gopaloodoo, membre, qui fait désormais office de SG. Selon lui, cette dernière connaît déjà les rouages ayant occupé, par le passé, le poste d’assistante secrétaire générale.

Celle-là, nous ne l’avons pas vu venir ! Magarajen Monien, qui a occupé le poste de président de la FMH de novembre 2018 à décembre 2021, a décidé de prendre ses distances en tant que secrétaire général. Cela, après seulement quatre mois et demi pour demeurer simple membre « pour raison professionnelle » précise-t-il.
Pour l’heure, son départ reste un mystère. Même si le principal concerné affirme, lui, n’avoir eu aucun conflit, voire de différends avec le président. « Je n’ai pas été poussé à la démission. Cette décision est mienne. C’est un poste à responsabilité et, malheureusement, faute de temps en raison de mes obligations professionnelles, j’ai dû faire un choix. Toutefois, je reste membre de la fédération », soutient-il.

Contacté vendredi, Yovin Gyadin n’a pas voulu alimenter la polémique pour s’expliquer sur des dessous de la démission, précisant, au passage, qu’il n’y a pas conflit. Il a déclaré : « J’ai eu vent de la démission de Jimmy mardi. Je comprends sa décision. Nous avons fait appel à Sheila Gopaloodoo pour poursuivre le travail, car la cuisine doit continuer à tourner. » Si le président et son ancien secrétaire général ont joué la carte de l’apaisement, en revanche, dans le milieu concerné, on avance que les relations entre les deux hommes n’étaient plus les mêmes. Une incompatibilité à s’accorder sur certains points est, pour l’heure, soulignée. Le mal serait même, dit-on, plus profond et pas étranger à la participation mauricienne aux prochains Jeux du Commonwealth (28 juillet au 8 août) à Birmingham en Angleterre.

D’autre part, il se pourrait qu’on soit fixé, dès mercredi, sur la contestation des élections du 31 décembre 2021 par Jack Madanamoothoo, responsable du Allée Brilliant Amateur Weightlifting and Powerlifting SC. Cela, suivant la sollicitation de l’Ombudsperson for Sports pour régler le litige sur certains aspects de cette rencontre, notamment la présence de certains clubs le jour de l’assemblée. Jack Madanamoothoo voulait surtout savoir le nom des clubs que représentaient certains candidats, ainsi que le nom des leveurs de fonte qui ont défendu leurs couleurs, en compétition lors de la saison 2021.

Du reste, la section 2 (d) du First Schedule avait été mise en avant, stipulant que « The Voting Members shall, except for a newly registered National Sports Federation – (i) consist of at least one representative from every sports club affiliated with the National Sports Federation and which has participated in competitions over the preceding year. »

Approché pour une déclaration, Jack Madanamoothoo dit espérer que ce cas soit très vite réglé, d’autant que cela fait déjà quatre mois et demi que le comité directeur est en place. « Je m’attends à voir cette liste de noms que nous avons demandé depuis le jour des élections. Cette affaire a trop traîné  en longueur et il est grand temps qu’on soit définitivement fixé. Comme aime si bien à le dire la fédération, la transparence doit primer dans l’intérêt de la discipline. J’aime que les choses soient faites en bonne et due forme et je souhaite être éclairé dans le plus bref délai. C’est la raison pour laquelle j’estime que la rencontre de mercredi s’annonce cruciale », conclut-il.

 

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour