août 18, 2017, 06:00

C’est devant une salle comble samedi dernier que les Trois Moustikers ont joué leur spectacle Le Rire Sifflera Trois Fois au Théâtre Serge Constantin. Des retrouvailles avec le public après une année d’absence qui se sont déroulées dans une folle ambiance.

août 17, 2017, 11:00

Dans quelques jours, l’ancienne vedette de l’athlétisme fêtera ses 60 ans. La sagesse qui fait philosopher ce grand solitaire lui donne toujours de bonnes raisons pour ne pas raccrocher. Sous sa crinière blonde, le lion ne ralentit ni son rythme ni sa passion, alors qu’il poursuit sa carrière d’entraîneur. Pédagogue dans le grand air, faiseur d’hommes et de champion, Karl Paul s’est fixé pour mission d’accompagner ses athlètes vers les sommets de la vie.

août 17, 2017, 09:00

C’est vendredi dernier que Lisa Ducasse a procédé au lancement de son recueil, Midnight Sunburn and 17 Footsteps, entre les murs de La Maison de l’Étoile, à Eurêka. Au rythme de ses mots mis en place à la manière d’une partition musicale, cette soirée poétique était bien plus qu’une rencontre autour des textes. Tous ceux présents ont voyagé sous l’emprise de cette jeune auteure talentueuse, attachante et surprenante. Une belle plume pleine de promesses…

août 17, 2017, 08:00

Pour certains, la sortie d’un single est le passage obligatoire avant un projet d’album. C’est ce qu’avancent Zulu, Steeve Laridain (Fusional Mind), Christopher Permal et Rajkamal Chintamunee, dont les titres, Bred mouroum, Twa ki konte, Agatha et Kamkarwa, ont fait récemment leur apparition. Cela leur permet de maintenir un contact avec leurs fans. Ils considèrent leurs singles comme un passeport ou une signature leur permettant d’affirmer un style et un univers et de marquer leur singularité.

août 17, 2017, 07:00

Des Seychelles, Jean-Marc Volcy se livre sans chichi lors d’un  entretien téléphonique avec Scope. Il se produira au Konser Lamikal Moris Sesel, prévu les 1er et 2 septembre au Jam’Inn à Petite Rivière. L’interprète de Bake yaya, qui l’a fait connaître un peu partout dans l’océan Indien, nous raconte son parcours musical.

août 17, 2017, 06:00

La mécanique du roulèr et sa rythmique humaine, une respiration et un art de vivre maloya, les déclarations d’amour, de rage et de métissage. Et une humanité interdite qui reste à définir, malgré les corps mélangés. C’est aussi cela la batarsité du chantre, du poète à la voix habitée et à l’esprit anticonformiste. Danyel Waro nous rappelle cette désobéissance faite par amour, qui a poussé des gens à transcender les interdits des communautés.
Il sera à Maurice le 4 novembre au festival Kaz’out à L’aventure du Sucre (Pamplemousses).