C’est la quatrième année consécutive que la Mauritius Squash Rackets Association (MSRA) fait partie du Classement du Hit Parade. 0,5 points comme les précédentes années car le squash mauricien n’arrive toujours pas à franchir ce palier fatidique. D’ailleurs, ce n’est un secret pour personne que les squasheurs mauriciens ont vraiment du mal à exister dans des tournois qui regroupent des compétiteurs internationaux et bien évidemment, rien n’a évolué. Xavier Koenig (no 1 de Maurice) règne en maître sur la discipline locale, lui qui demeure toujours au-dessus du lot contrairement aux autres adversaires. Chapeau à lui car ce sport est éreintant et il faut beaucoup de sacrifices pour demeurer à ce niveau.
Mais nous constatons aussi qu’il n’y a pas de relève pour cette discipline. En effet, il faudrait impérativement un centre de formation qui aurait pour rôle d’alimenter le circuit local. Des journées portes ouvertes seraient des initiatives qui pourraient pousser les jeunes à se consacrer à ce sport et un moyen de dénicher de nouveaux talents. Car sans encadrement correct, il est impensable que ce sport arrive à atteindre un bon niveau et que les squasheurs s’épanouissent comme il se doit. En ce qu’il s’agit des tournois locaux, rien à dire sur le calendrier qui a été respecté à la règle. Comme durant toutes les saisons, pas grand chose à reprocher à la MSRA au niveau de la gestion, mais on le dit un peu trop souvent, il ne faudrait pas se reposer sur ses acquis mais continuer à avancer et d’innover dans le bon sens. Des démarches et beaucoup plus poussées  audacieuses doivent être entreprises pour donner un certain élan, voire du dynamisme à cette discipline qui ne demande que se faire connaître du grand public. C’est surtout pour cette raison que le squash n’avance pas dans ce classement du Hit Parade. Et ce, depuis un moment déjà.
Même si le travail est fait, le squash mauricien est encore trop faible pour oser prétendre à de meilleurs points. Faire partie du Hit-Parade et ne pas être exclu est déjà une chose de très positif. Il faut maintenant faire le nécessaire pour grapiller des points et avancer…dans la bonne direction.