Le 14 septembre 2009, l’écroulement d’un échafaudage à Ébène avait causé la mort d’un ouvrier et fait des blessés. Phil Alain Didier Company Ltd (PADCO), chargée de la sécurité des travailleurs ce jour-là, a écopé de deux amendes de Rs 25 000 et Rs 50 000 en Cour industrielle sous deux charges : « failing to ensure the safety, health and welfare at work of all its employees » et « failing to ensure that any person not in its employment is not exposed to any risk to his safety ».
La coaccusée, Marie Angélique Ravina Jolicoeur, qui avait agi comme sous-contracteur, en fournissant des ouvriers pour le chantier à Ébène, a quant à elle écopé d’une amende de Rs 25 000 pour n’avoir pas assuré la sécurité de tous ses employés. Les accusés avaient plaidé non coupables des charges retenues contre eux. Selon la version du directeur de PADCO, les liens de supports verticaux de l’échafaudage avaient été enlevés sans sa permission, ce qui serait effectivement la cause de l’écroulement de l’échafaudage ce jour-là. Roland Jacques Louis Joseph, qui était employé comme menuisier sur le chantier, avait relaté qu’il travaillait à l’extérieur du bâtiment quand il a entendu un bruit. Il devait voir l’échafaudage s’écrouler devant ses yeux et n’avait pu éviter les débris qui sont tombés sur lui. Cela lui avait causé une fracture à la jambe. Il avait ajouté qu’avant l’accident il avait vu des foremen de PADCO enlever les liens de supports verticaux de l’échafaudage pour l’installation de fenêtres et qu’ils ne les avaient pas replacés par la suite.
Jean Lamarre, qui était un des employés d’Angélique Ravina, se trouvait au sixième étage quand l’écroulement a eu lieu. Il a succombé à ses blessures environ un mois plus tard. Dans l’énoncé de son jugement, la magistrate Kesnaytee Bissoonauth a statué que les accusés « failed to prove that they had done all that was reasonably practicable to prevent this accident ». La cour devait de plus conclure qu’avant le début des travaux, aucun des accusés n’était présent sur le chantier, ainsi l’échafaudage en question n’avait pas été inspecté. « Had same been done, the absence of ties from the 1st to the 9th floor would certainly have been noticed and the necessary would have been done to replace the ties. »