Malheureux en deux occasions dans la ligne d’arrivée quatre semaines plus tôt sur 1365m, Ernie a obtenu une juste compensation au terme d’un parcours quasi limpide dans The AECI Improchem Lightning Cup, disputée sur 950m. En effet, ce bel alezan entraîné par Jean-Michel Henry s’est imposé assez facilement et l’absence de false rails aidant, il a enregistré un nouveau record sur la distance avec 0.53.54.
S’il avait été gêné sur les barres intérieures dans la ligne droite lors de la 14e journée, Ernie a failli connaître le même sort hier à environ 150m du but lorsque le passage a commencé à se refermer devant lui suite aux mouvements de Streetbouncer vers l’extérieur et de Step To Fame vers l’intérieur. Fort heureusement, Rama et Khathi ont redressé leur monture, permettant à Ségeon de prolonger son effort jusqu’au bout. Après avoir été longtemps aperçu en cinquième position en one off, Ernie a sorti une belle accélération pour mettre tout le monde dans le rouge. C’était sa deuxième victoire dans une épreuve de Groupe en quatre sorties sur notre turf. Son entraîneur trouve même qu’il aurait pu demeurer invaincu chez nous avec un peu de chance et il se projette déjà dans la Princess Margaret Cup, connue comme la classique du sprint.
Executive Power s’est contenté de la deuxième place, mais il n’a pas à rougir de cette défaite, car il a hérité d’un parcours compliqué de sa septième ligne. À l’occasion, son entraîneur lui avait muni d’oeillères en espérant sans doute le voir à l’extérieur d’un autre cheval dans le sillage des meneurs, mais Ernie a insisté à son intérieur au bas de la descente, puis après le passage de la route pour le forcer à évoluer en troisième épaisseur. Bien qu’il ait parcouru plus de terrain que les favoris, il n’a été battu que par Ernie, ce qui est de bon augure. Le nouveau Merven Beat The Retreat n’a pas été si ridicule non plus, n’échouant qu’à 2,75L du vainqueur, bien qu’il ait fait les extérieurs également. Certes, il n’a pas gagné au-delà de 1300m dans son pays d’origine, mais vu son grand cadre, nous estimons qu’il sera plus utile à partir des 1365m chez nous.
Le malheureux de la course se nomme Reim, le tenant du trophée. Arnold ne l’a pas bousculé, se contentant de suivre dans le dos de Chosen Dash côté corde, mais il n’a pu trouver l’ouverture à 150m du but, alors qu’il n’avait pas encore été mis sous pression. Le temps qu’il se dégage derrière le rideau de chevaux, la course était déjà terminée. On s’attendait à plus de résistance de la part de Step To Fame, bien qu’il était aligné dans une valeur nettement supérieure à celle où il s’était imposé sur le kilomètre en début de saison. Le Narang de service a trouvé plus rapide que lui en Streetbouncer, qui l’a condamné à évoluer à l’extérieur et sans l’appui des barres, il est demeuré sans accélération dans la ligne d’arrivée.
L’épreuve d’ouverture est revenue à Magic Jay, qui n’a pas tardé à visiter la winner’s enclosure pour le compte de son nouvel entraîneur. Ce 4-ans, qui n’avait pas gagné en dix tentatives sous la férule de Jean-Michel Henry, a ouvert son compteur à sa douzième sortie au Champ de Mars. Auteur d’une rentrée encourageante après sa castration sous la conduite de Dinesh Sooful dans une valeur supérieure, Magic Jay a réussi le pillar to post avec Robert Khathi en selle. On ne s’attendait pas à le voir s’installer aussi facilement en tête avec sa septième ligne et la présence de quelques chevaux véloces à son intérieure, mais Magic Jay a surmonté ce handicap avec une facilité déconcertante, tandis que Port Albert, celui susceptible de lui mener la vie dure, manquait son départ. Captain’s Orders avait également pris un bon départ et s’est placé dans le dos du meneur, condamnant Varational à suivre sur son arrière-main. Nullement inquiété, Khathi a réglé le train à sa guise, réduisant la course à un sprint court. En jetant un coup d’oeil au chronomètre, on savait que le danger n’allait pouvoir venir des attentistes. Varational a accroché Magic Jay dans le dernier tournant et a fait illusion à quelques dizaines de mètres du but, mais Khathi a fait pencher la balance en sa faveur grâce à sa poigne. Deux jockeys ont été sanctionnés à l’issue de cette épreuve. Il s’agit de Khathi, qui a écopé d’une amende de Rs 20 000 après avoir plaidé coupable sous le règlement 160 A (d) pour interférence sur Captain’s Orders et Agincourt, et de Vaibhav, qui a plaidé coupable sous le règlement 160 A (f) de careless riding pour avoir gêné Masaar, Ruby Rocker, qui a trébuché, et Agincourt au 1000m lorsqu’il a permis à Political Power de verser à l’intérieur.
La deuxième épreuve a donné lieu à une belle arrivée. La victoire est revenue à Do Be Snappy, qui a confirmé ses constants progrès pour ouvrir son palmarès mauricien, alors qu’il en était à sa quatrième sortie. Cet élève de Simon Jones avait pour lui de descendre de classe, d’être raccourci et d’être piloté par un cavalier plus aguerri en Jeanot Bardottier. No Resistance a misé sur sa vitesse initiale et sa première ligne pour prendre la direction des opérations. Kalinago s’est placé sur son arrière-main, tandis que Castle avait pu trouver les barres devant Bono Vox avant le premier passage du but. Le Clos n’a pu surmonter le handicap de sa ligne extérieure et a été condamné en troisième épaisseur. DoBe Snappy était en one offet il précédait Bono Vox et New Star. Les positions sont demeurées pratiquement inchangées jusqu’au bas de la descente avec l’attaque de Le Clos qui s’est porté à l’extérieur du meneur. De ce fait, Kalinago a perdu sa position, tout comme Do Be Snappy. Afin de ne pas se laisser piéger, Jeanot Bardottier a pris l’initiative en déboîtant sa monture, qu’il a lancée en épaisseur peu avant la route. Lorsqu’on a vu New Star suivre dans son dos, on pensait que Dillon allait enfin ouvrir son compteur, mais sous la monte énergique de Bardottier, Do Be Snappy a contré son attaque ainsi que celle de Castle jusqu’au bout.
Doublé de Bardottier
Bardottier a remporté son deuxième duel de la journée face à Dillon dans la troisième épreuve. Le jockey mauricien était associé à Prince Lateral, qui restait sur 6 accessits en 8 tentatives au Champ de Mars, et il était muni d’oeillères pour la première fois, tandis que le Sud-Africain pilotait Ready For Take Off, qui avait couru en net progrès à sa dernière sortie. Le représentant de Gilbert Rousset a hérité d’un parcours en or à la corde dans le dos d’A P Strike, ce qui lui a permis de prendre le first run sur le favori à l’entrée de la ligne droite, mais Prince Lateral a sorti la meilleure accélération bien qu’avant évolué en one off pour confirmer sa supériorité dans ce lot. Pour compléter le podium, Kilroy a coiffé Mexican Sun sur lequel Wiggins a baissé les rênes dans les dernières foulées. Les commissaires ont enquêté sur un incident dans la dernière courbe impliquant Belicosity et Prince Lateral. Bardottier a été trouvé coupable sous le règlement 160 A (d) pour interférence et il a été sanctionné d’une amende de Rs 25 000.
La belle série continue pour Amardeep Sewdyal. Le jeune entraîneur a ramené son septième gagnant grâce à Victory Team, celui-là même qui lui avait offert la toute première victoire de sa carrière. Five Star Rock s’était montré le plus véloce à l’ouverture des stalles, mais constatant que Victory Team était sollicité à son intérieur pour conserver l’avantage de la corde, Jeanot Bardottier a préféré ne pas insister pour se placer dans son dos. Mais en ramenant sa monture, il a gêné Forward Drive, qui a dû être repris. Pour cette faute, Bardottier a écopé d’une mise à pied de deux journées. Mr Bond était quatrième sur les barres derrière Forward Drive et il précédait Fort Ozark, Prince George, Fortissimo, Jambamman, parti avec un léger retard, et Apple Pie. Five Star Rock s’est montré ardent, mais ce n’est qu’à 600m de l’arrivée afin de ne pas se laisser enfermer par Forward Drive que Bardottier l’a déboîté. Five Star Rock et Victory Team ont abordé la ligne droite finale botte à botte, mais Bardottier mettait déjà la pression sur sa monture, tandis que Rama attendait la ligne droite pour faire son effort. Mr Bond s’est quelque peu rapproché à la corde, mais son finish s’est avéré insuffisant pour rattraper Victory Team.
Pari réussi ?pour Alain Perdrau
Alain Perdrau avait tenté le pari osé d’aligner Black Tractor dans un Benchmark de 66 après sa récente victoire dans une valeur nettement inférieure, soit en B 51. Ce fils de Captain Al revenait sur 1400m,  qu’il avait remporté en 1.23.96, ne portait que 56 kg à ce niveau — Ramsamy a été pénalisé d’une amende de Rs 10 000 pour ne pas avoir fait le poids de 55 kg affiché au programme — et s’élançait de la première ligne. Avec autant d’éléments en sa faveur et une monte bien inspirée de Kerslsey Ramsamy, Black Tractor a dominé ses sujets pour inscrire sa quatrième victoire de la saison. Ramsamy a dû demander un effort à sa monture afin de ne pas se faire déborder par le peloton sur le premier furlong avant de laisser partir Mootahadee, mais une fois dans le dos de ce dernier, Black Tractor a commencé à tirer. Flanqué de Silver Bluff sur sa gauche, Ramsamy a gardé son sang-froid et a fait de son mieux pour détendre son cheval. Cette débauche d’énergie, Blact Tractor aurait pu la payer cher dans l’emballage final, mais il a puisé dans ses réserves pour contenir le finish d’Argun qui, en raison de sa fâcheuse habitude à verser à l’intérieur, n’a pu être piloté comme il se devait de l’être par Dillon.
Il n’avait été battu que par Oomph dans la première manche du championnat des 3-ans. En l’absence de son récent vainqueur, qui possède un Rating de 52, Soweto Moon n’a pas laissé passer sa chance dans un Benchmark 41 à l’issue d’une sage course d’attente de Steven Arnold. Ce dernier peut s’estimer chanceux, car il aurait pu ne pas bénéficier du passage à la corde si Kevin Ghunowa s’était montré plus patient dans la dernière courbe. En effet, Ghunowa avait déboîté sa monture juste avant que Baron Bellet, qui le précédait, n’en fasse de même. Cela a permis à Soweto Moon de bénéficier de l’ouverture sur les barres. Par la suite, Antwerp a été dirigé à l’intérieur pour éviter les talons de Wanted Man, qui versait à l’extérieur, avant de pencher sur sa droite à 75m du but, où il a été redressé afin de ne pas gêner Soweto Moon. Ce dernier ainsi qu’Antwerp ont versé à l’extérieur sur les derniers 50m, tandis que Baron Bellet shifted in margnially. Wanted Man s’est retrouvé sur les talons d’Antwerp et a débalancé Bussunt, qui a failli être désarçonné. La sirène a retenti pour annoncer l’ouverture d’une enquête sur cet incident. Si les résultats ont été maintenus vu que cet incident n’a pas eu d’influence sur les résultats, on s’étonne qu’aucun jockey n’ait été sanctionné vu que cet incident aurait pu avoir des conséquences graves.
Imran Chisty a tiré son épingle du jeu sur Varadiso, qui n’a fait que confirmer ses bons débuts derrière Skip The Red. Vu que son cheval avait tiré la 10e ligne, Patrick Merven a tenté le coup tactique en demandant à son jockey de prendre le train à son compte vu qu’il n’y avait pas de réel frontrunner. Le port des side winkers aura sans doute été d’une grande aide. En se rabattant à l’intérieur, Varadiso a incommodé Starspangledbanner aux abords des 1300m, mais Chisty s’en est sorti avec un simple rappel. Une fois les choses en main, le jockey indien a laissé soufflé sa monture, qui a sorti une belle accélération dans la ligne d’arrivée pour résister à Monarchs Emblem et Gondwana avec une certaine assurance.