st ce qu’ont décidé les Law Lords Mance, Lord Wilson et Hudge, qui ont également conclu que leur demande « do not establish any risk that there is any miscarriage of justice ». L’homme de loi des condamnés, Me Rama Valayden, envisage une nouvelle action juridique.
En novembre 2000, les frères Sheik Imran et Khaleeloudeen Sumodhee, ainsi qu’Abdool Naseeb Keeramuth et Shafique Nawoor, avaient écopé d’une peine de prison à vie, représentant l’équivalent de 45 ans d’emprisonnement. Ils avaient été reconnus coupables devant les Assises d’avoir mis le feu à la maison de jeu L’Amicale de Port-Louis le 23 mai 1999, où l’incendie avait fait sept morts.
Le 2 octobre dernier, la présidente de la République, Ameenah Gurib-Fakim, avait rendu sa décision concernant le sort des quatre condamnés de l’affaire de L’Amicale. Ils ont bénéficié d’une remise de peine d’un tiers, qui fait que la peine de 30 ans a ainsi été commuée en 20 ans de prison. La Commission de pourvoi en grâce, considérant le temps que les quatre condamnés ont passé en détention avant d’être jugé devant une instance judiciaire, avait recommandé à la Présidente de la République de réduire la peine de 2 ans, soit à 18 ans de prison.