AFFAIRE BOSKALIS : La vidéoconférence reportée pour raisons techniques

Le témoin Antonius Theodorus Johannes Wilhelmus de Goede, cadre de la firme hollandaise Boskalis, n’a pu être entendu via vidéoconférence hier. Ce dernier, qui comparaît dans une Cour de Justice en hollande pour les besoins du témoignage par vidéoconférence, devra se présenter une nouvelle fois le 24 novembre. A cause d’un problème technique, la partie hollandaise n’avait aucun visuel sur la Cour de Justice à Maurice, se contentant du son.
Les deux parties ont tenté à maintes reprises de résoudre ce problème technique, ajournant le procès pour une heure pour tenter de faire le nécessaire. Finalement, la magistrate Wendy Rangan n’a eu d’autre choix que d’ajourner l’audition du témoin néerlandais. Les dates du 18 et 19 janvier 2016 ont aussi été avancées en cour afin que l’autre témoin néerlandais, Jan Cornelius Haak, soit averti une fois que l’audition du témoin de Goede sera terminée.
Par ailleurs, Me Saïd Toorbuth, qui représente les intérêts de Siddick Chady, l’ancien président de la Mauritius Ports Authority (MPA), a demandé que la défense reçoive les documents attestant des échanges entre Maurice et les Pays Bas pour la demande d’entraide judiciaire.
Pour rappel, les deux témoins néerlandais avaient fait le déplacement à Maurice en juin 2013 pour témoigner dans l’affaire Boskalis. Leur audition avait toutefois été reportée suite à une motion logée par les avocats de la défense, Mes Saïd Toorbuth et Roshi Bhadain. Cependant, le samedi 8 juin 2013, Jan Cornelius Haak, qui avait obtenu l’immunité contre son témoignage, avait été retenu et menacé d’être arrêté à l’aéroport de Plaisance alors qu’il quittait le pays. Antonius Theodorus Johannes Wilhelmus de Goede avait quant à lui été autorisé à quitter le pays.
Me Saïd Toorbuth défend Siddick Chady dans ce procès alors que Me Antoine Domingue représente l’ancien directeur général de la Mauritius Ports Authority, Prakash Maunthrooa. La poursuite est représentée par Me Rashid Ahmine et Jean Michel Ah Sen. Siddick Chady et Prakash Maunthrooa sont poursuivis pour corruption et entente délictueuse respectivement pour une affaire de pot-de-vin après que Boskalis eut obtenu un contrat de dragage du Canal Anglais dans le port en 2006.