AFFAIRE CATAMARAN : Retour au bercail pour Yeni, Lerena et Danielson

Brandon Lerena, Muzi Yeni et Raymond Danielson sont de retour en Afrique du Sud. La police mauricienne a levé l’interdiction qui pesait sur eux suite à l’affaire du catamaran et ils ont tous trois quitté l'île dimanche. On pourrait dire que la police a donné le feu vert aux trois jockeys en catimini vu que leur départ est resté incognito jusqu’à ce qu’ils en fassent état dans la presse sud-africaine en début de semaine.
Brandon Lerena se dit ravi de retourner en Afrique du Sud après sa « terrible » épreuve à Maurice, rapporte Tabnews. Lerena et Raymond Danielson avaient été suspendus pour trois mois pour association avec le bookmaker Ashley Singh Jankee lors d’une sortie sur un catamaran, tandis que Muzi Yeni, qui était avec eux, avait des accusations plus sérieuses contre lui sur la base d’une capture d’écran de son cellulaire. Pour rappel, Brandon Lerena et Raymond Danielson ont gagné leur appel la semaine dernière de leurs suspensions, alors que Muzi Yeni est allé à la Cour suprême pour se battre contre son objection to departure.
Brandon Lerena raconte que « c’était une situation horrible parce que nous savions que nous n’avions rien fait de mal. » « À l’époque, j’avais déjà démissionné de mon travail et décidé de rentrer chez moi parce que ma famille me manquait. Je ne l'avais pas vue depuis mon arrivée à l’île Maurice en avril dernier. »
Il souligne que lorsqu’ils ont été invités, Ashley Singh Jankee leur avait dit qu’il était dans le domaine de la mode et de la musique. « Quand nous l’avons rencontré, tout semblait inoffensif. Il est arrivé avec une femme qui a dit être un DJ. Il a choisi de ne pas nous dire qui il était et nous n’avons jamais rien compris. Il s’est lié d'amitié avec nous et à la fin de la journée il m’a demandé mon numéro. Je le lui ai donné, mais comme il m'a téléphoné environ cinq fois ce soir-là, j’ai décidé d’arrêter tout cela. Même à ce moment-là, je ne pensais pas qu’il était un bookmaker. Je pensais qu’il était juste un parieur. »
Ensuite, tout devait mal tourner. Ashley Singh Jankee a publié des photos sur sa page Facebook et il y avait aussi une vidéo les montrant en train de s’amuser sur un catamaran. Sur cette vidéo, ils se moquaient de la façon dont un commentateur mauricien prononçait le nom des chevaux.
« La police nous a interrogés. Nos appartements ont été fouillés, de même que nos téléphones cellulaires. Les messages que nous avions supprimés ont aussi été vérifiés. Mais ils n’ont rien trouvé pour démontrer que nous avions fait quelque chose de mal. La police avait un travail à faire. Même lorsque nous leur avons dit que nous ne savions pas que Jankee était un bookmaker, ils ont dit qu’ils nous ont cru, mais que nous aurions dû les avoir appelés pour vérifier avant d’accepter de l’accompagner. »
Il reste maintenant à savoir ce qui se passera avec le bookmaker Ashley Singh Jankee.