« C’est la Judicial and Legal Provision Act votée au parlement en juin 2018 qui a permis de faire libérer les quatre condamnés de l’Amicale, et non une révision suite à une erreur de calcul de la prison. Il n’y a pas eu d’erreur de calcul de la prison », a déclaré le Commissaire des prisons, Vinod Appadoo, lors d’un point de presse, après la libération des frères Summodee, d’Abdool Nasseeb Keramuth et de Shaffick Nawoor le jeudi 23 août.

Une grande bataille judiciaire avait déjà eu lieu par les avocats des condamnés de l’Amicale, dont Rama Valayden, depuis leur condamnation à vie, équivalant à 45 ans. Au final les condamnés de l’Amicale devaient être libérés le 17 mars 2019 après 20 ans d’emprisonnement. 

En juin de cette année, la Judicial and Legal Provision Act a été votée au parlement, permettant ainsi d’inclure le nombre de jours qu’un prisonnier a passé en cellule préventive lors du calcul de sa sentence. La loi n’étant cependant pas rétroactive, une demande spéciale a été faite pour que les quatre prisonniers puissent bénéficier eux aussi des avantages de la Judicial and Legal Provision Act 2018.

Hormis les demandes des avocats, Vinod Appadoo tient à préciser qu’il a lui-même demandé à des prisonniers d’écrire à la commission de Pourvoi en grâce pour bénéficier de ce privilège.

Sur 67 personnes ayant fait la demande auprès de la Présidence, un courrier a été adressé au Commissaire des prisons pour autoriser la libération de 10 personnes, incluant les condamnés de l’Amicale. La commission de Pourvoi en grâce a fait savoir au Commissaire que les prisonniers bénéficiaient de la déduction de tous les jours passés en détention préventive et qu’ils devaient être libérés.

« Je connais très bien cette affaire, car à l’époque, j’étais à la tête du GIPM et j’y étais. Après avoir appris les nouvelles ce matin (jeudi), j’ai personnellement rencontré les prisonniers pour leur annoncer leur libération », a fait savoir le CP Appadoo, avant de poursuivre : « Mo’nn koz ar zot kouma enn gran frer e konsey zot ki bizin fer dan zot lalit. Mo’nn dir zot pa al koz avek ban temwin ki ti depoze lor de zot prose ».