Le procès intenté à l’homme d’affaires Sud-africain Peter Wayne Roberts pour le meurtre de sa petite amie, Lee-Ann Palmarozza, 35 ans, débute ce lundi 14 mars. Entre-temps, Me Gavin Glover, qui assure la défense du Sud-africain, a entamé la dernière ligne droite de ses préparatifs : une visite à Anahita Resort en présence de Peter Wayne Roberts. Ce procès est un de ceux ayant passé directement au stade de procès devant les Assises sans une enquête préliminaire. Il devrait prendre fin le 31 mars. Environ quarante témoins, dont des experts venus d’Afrique du Sud, seront appelés à témoigner.
Peter Wayne Roberts, qui est resté en détention préventive en attendant le début de son procès, a comparu devant les Assises hier. Me Gavin Glover a logé une motion devant le juge Benjamin Marie-Joseph demandant que la Cour donne un ordre pour que son client puisse être transporté à Anahita Resorts, où se situe sa villa, et ce afin qu’il puisse prendre des instructions avec son client concernant la reconstitution des faits menée par la police. Selon l’homme de loi, cette visite des lieux sera aussi l’occasion pour qu’il s’entretienne avec son client sur la manière dont il assurera sa défense. Me Glover a suggéré dans sa demande qu’aucun policier, affecté directement ou indirectement par cette affaire, n’accompagne le Sud-africain lors de cette visite.
La Poursuite, qui était représentée par Me Shakeel Bhoyroo, n’a pas objecté à cette requête. Le juge Benjamin Marie-Joseph a donc donné son aval et a demandé aux autorités concernées de faire le nécessaire pour que Peter Wayne Roberts puisse être déplacé à Anahita Resorts.
Pour rappel, la victime, Lee-Ann Palmarozza, avait été retrouvée sans vie dans une piscine de l’Anahita Resort dans la nuit du 28 au 29 décembre 2014. L’enquête de la Major Crime Investigation Team avait débouché sur l’arrestation de son compagnon, Peter Wayne Roberts, homme d’affaires et propriétaire d’une villa de cet établissement. Vers minuit, après à une alerte à disparition, le corps de la jeune femme avait été retrouvé dans la piscine de la villa. L’autopsie pratiquée par le Chief Police Medical Officer, le Dr Sudesh Kumar Gungadin, avait attribué la cause du décès à une asphyxie. Toutefois, la victime portait des hématomes à la tête et à la gorge.
Cette affaire, qui a défrayé la chronique en début d’année 2015, aura un attrait particulier étant donné les circonstances entourant la mort de la victime. Les rapports toxicologiques, qui ont été au centre des débats dès le début de l’enquête, seront passés au crible lors du procès. L’ex-Chief Police Medical Officer, le Dr Satish Boolell, qui avait pratiqué une seconde autopsie sur le corps de la victime, fera partie des témoins phares. C’est Me Mehdi Manrakhan qui représente la poursuite. Peter Wayne Roberts répond d’une charge de Manslaughter.