« Les partis qui feront la meilleure alliance remporteront les élections générales », a déclaré le président du MP, Alan Ganoo, en conférence de presse ce vendredi 16 août, à St Jean.

Alan Ganoo, considère que l’heure des « koz koze » et des stratégies électorale est arrivée. Bien que le MP ne souhaite rien confirmer pour l’instant, il donne déjà des pistes : « Il est clair qu’aucun parti ne gagnera les élections seul. Le MP n’a pas encore pris de décision. S’il faut faire une alliance, c’est une question de programme ».

Alan Ganoo a indiqué que « nous voulons que notre éventuel allié soit d’accord avec la vision du MP, et non pour pour accéder au parlement ».

Pour lui, « le MMM, qui dit qu’ils iront seuls, a fini de perdre les élections générales ».

Tactique.

Revenant sur la partielle qui devrait se tenir au no 7, Alan Ganoo reste convaincu que celle-ci « n’aura pas lieux ». Il s’agit, selon lui, d’une « tactique pour détourner l’attention ». D’ajouter que « ce sera un gaspillage de fonds publics de plusieurs millions », car,  « très peu de personnes souhaitent que ces élections aient lieu. » 

Toutefois, le MP d’Alan Ganoo compte tout de même participer au “Nomination Day” de ce samedi et a désigné Atma Bumma comme représentant à la partielle au no 7 le 13 novembre.

Pour le leader du MP, il est « évident que le chef du gouvernement va dissoudre le parlement après la visite du pape ». Il poursuit : « Les choses sont encore dans le flou alors que la population compte de nombreux indécis ».

Alan Ganoo a également évoqué son intervention prévue cette après-midi au parlement pour sa motion portant sur l’amendement de la Constitution en vue de, entre autres, limiter le mandat du Premier ministre et d’arriver à une meilleure représentativité féminine au sein de l’hémicycle.

Il souhaite que des débats aient lieu. « Ma motion représente l’occasion de moderniser la Constitution et je demande qu’elle soit amendée ».