ASSEMBLÉE NATIONALE — COJI MAURICE: Toujours dans l'attente d'un CEO

On connaissait le « very soon » de Devanand Ritoo. Désormais, le mouvement sportif mauricien doit s'habituer au « shortly » de Stephan Toussaint. En effet, après le « shortly » brandi face à l'absence de nomination d'un Chief Executive Officer (CEO) pour le Trust Fund for Excellence in Sports (TFES), on a eu droit à la même réplique à la question de Franco Quirin, qui voulait savoir du ministre si Georges Chung a été remplacé comme CEO du COJI.
Dans sa réponse, le ministre des Sports a fait ressortir que c'est à la demande de Georges Chung qu'il a accepté sa démission comme CEO de l'instance responsable de l'organisation des 10e JIOI à Maurice. « Action has been initiated for his replacement. A new CEO will be appointed shortly », a fait ressortir le ministre. Lorsque le député mauve est venu avec une question supplémentaire portant sur qui prend les décisions au sein du COJI, Stephan Toussaint a indiqué que cette responsabilité revenait au board.
Une autre question du député mauve relevait du rôle et des responsabilités du secrétaire-général. « La personne qui a la responsabilité comme secrétaire général fait le travail d'un secrétaire : prend des notes pendant les réunions, fait les comptes rendus. Je pense que c'est évident », a répondu le ministre. Il est aussi évident que le ministre de la Jeunesse et des Sports n'a pas très bien compris la question du député MMM. S'il parle de Sada Vudamallay (commissaire général) ou de Sarah Rawat Currimjee (secrétaire général du COJI), on voit mal l'un comme l'autre prendre des notes et faire des comptes rendus du COJI.


10E JIOI — INFRASTRUCTURES: Plus de Rs 300 m de rénovation
La deuxième question du député de la circonscription No 20 et responsable du dossier sport au sein du MMM était axée sur les sites de compétitions pour les 10e JIOI en 2019 à Maurice. Franco Quirin voulait, entre autres, savoir si une étude a été entreprise sur les travaux de rénovation qui doivent être faits, le « scope of work », quand les travaux commenceront et le deadline fixé. Le ministre a informé que durant mars et avril 2016, les officiers de son ministère et ceux des Infrastructures publiques ont effectué des visites pour constater les travaux de rénovation et d'« upgrading » qui doivent être complétés sur les sites. Selon un document que le ministre des Sports a déposé à l'Assemblée nationale, quelque Rs 300 millions de rénovations seront effectuées sur les sites concernés par les jeux.
Le même député a ensuite demandé des éclaircissements sur l'absence du nouveau complexe de St-Pierre sur la liste des sites des jeux communiquée par la réunion du CIJ. « Ce site n'existe pas pour le moment. On va le construire », a rétorqué Stephane Toussaint.



PISCINE DE PAVILLON: Franco Quirin évoque le surnombre dans les couloirs
La situation à la piscine de Pavillon, dans le complexe sportif Jean-Roland Delaître, a constitué la troisième question du député Franco Quirin. Ce dernier a d'abord évoqué un « désordre », pour ensuite parler de « surnombre » d'enfants dans les couloirs à l'heure des cours donnés par les clubs. Le ministre a alors tenté de minimiser la situation, même s'il reconnaît qu'il y a des choses à corriger. Stephan Toussaint n'a toutefois pas accepté que Franco Quirin parle de désordre au sujet de ce bassin.
Sans doute le ministre des Sports n'a pas visité la piscine aux heures de pointe, ni son PS qui a d'ailleurs animé une réunion vendredi d'avant à une heure très tardive. Aux dernières nouvelles, il y avait en fin de semaine quelque 50 enfants rien que dans un couloir de 25m divisé en trois. Espérons que Stéphan Toussaint va « s'enquérir » comme il l'a promis dans sa réponse.