La trêve internationale terminée, place à la 22e journée de la Barclays Mauritius Premier League avec les différentes rencontres au programme. Le match phare est celui mettant aux prises le leader l’ASPL 2000 à son dauphin, le Pamplemousses SC. La Cure Sylvester (3e) sera pour sa part en déplacement au stade Guy Rozemont pour y affronter l’AS Quatre-Bornes, tout comme Cercle de Joachim (champion sortant) qui en découdra avec l’AS Rivière-du-Rempart au stade Anjalay. Ce match est programmé pour 17h30 alors que toutes les autres rencontres débuteront à 15h30. Nous aurons également droit à un duel des mal-classés entre le Curepipe Starlight, lanterne rouge, et l’avant-dernier Chamarel au stade George V.
L’ASPL 2000 compte six points d’avance sur son dauphin, le Pamplemousses SC. Une bouffée d’air frais pour la bande à Sakoor Boodhun qu’il avait prise de son voisin ennemi La Cure Sylvester (2-1) avant la trêve internationale.  En effet, après la défaite enregistrée en finale de la Coupe de La République contre Cercle de Joachim (0-1) dans un match très animé, l’ASPL 2000 s’était bien repris en championnat, confirmant son statut de favori pour le titre de champion. Cette fois-ci, un autre os dur tentera de freiner la marche en avant des Portlouisiens et il s’agit de son dauphin, le Pamplemousses SC. Pour rappel, les Nordistes s’étaient inclinés contre toute attente dans leur fief du stade Anjalay lors de la précédente journée contre Petite-Rivière-Noire FC sur le score de 2 buts à 1.
La pression est sur les épaules de la bande à Fidy Rasoanaivo qui compte six points de retard sur son adversaire du jour. Lors de leur précédente confrontation, l’ASPL 2000 l’avait emporté au stade Anjalay sur le  score minimal. Les Adrien Botlar, Jonathan Ernest, Andry Lalaina et autres Bruno Ravina auront à coeur de sortir le grand jeu mais ils devront toutefois se méfier des Nordistes qui comptent dans leurs rangs, le meilleur buteur du championnat, en la personne du Malgache Brandly Zizi Ratovorinina, auteur de 16 réalisations. Ce sera d’ailleurs un match très disputé entre deux équipes qui prônent un football très offensif. Un nul n’est toutefois pas à écarter.
La Cure Sylvester sera pour sa part en déplacement au stade Guy Rozemont pour en découdre avec la surprenante équipe de l’ASQB. Les hommes de Richard Achille doivent à tout prix renouer avec le succès et le club de la banlieue de la Capitale misera certainement sur ses cadres, que sont Gianno Li Tien Kee et Stephen Arthée. Ces derniers auront la lourde responsabilité de semer la zizanie dans la défense quatrebornaise mais nul doute que Benjamin Théodore leur préparera très certainement une petite surprise. Surprenant 4e, l’ASQB, n’avait pas saisi l’occasion pour revenir à deux points de La Cure, en se faisant accrocher par Chamarel au stade Germain Comarmond sur un score vierge. Quoi qu’il en soit, les coéquipiers de Yannick Macoa devront faire preuve de vigilance car il ne faut pas oublier que les Stafford et consorts ont deux matches de retard. Une défaite serait un gros coup dur pour La Cure et menacerait cette troisième place qui est d’ailleurs pourchassée par cette équipe de Quatre-Bornes.
CDJ devra confirmer tout comme PRNFC
Le Cercle de Joachim, vainqueur de la Coupe de La République et tenant du titre, aura un déplacement périlleux contre l’AS Rivière-du-Rempart au stade Anjalay. Autant dire que l’ASRR avait fait le boulot lors de la précédente journée contre la lanterne rouge, le Curepipe Starlight, s’imposant sur le plus petit score qui soit grâce à Brice Curpanen, buteur en fin de match, à la 87e minute. Jesson Rungassamy est également l’un des cadres de cette équipe Nordiste. Abdel Ben Kacem et ses protégés avaient pour leur part pris la mesure de GRSE Wanderers au stade Harry Latour, sur une unique réalisation d’Abraham Odame (42e), auteur de son 10e but de la saison. Petite-Rivière-Noire tentera de confirmer contre GRSE Wanderers dans son fief au stade Germain Comarmond. La formation de l’Ouest pointe toujours à la 6e place, sous la menace de l’Association Sportive de Rivière-du-Rempart, qui demeure à quatre longueurs et qui compte un match en moins.
Dans le dernier match, nous aurons droit à un duel des mal-classés entre le CSSC et Chamarel au stade George V. Rien ne va plus pour la formation de la Ville Lumière qui a enregistré sa 16e défaite en 21 matches. Chamarel n’a par ailleurs plus gagné depuis la 17e journée, soit le 17 janvier dernier. Ces deux équipes s’étaient neutralisées sur le score d’un but partout au match aller.