Cette défaite face aux Roche Bois Warriors (78-65) restera longtemps en travers de la gorge des joueurs de Mahebourg Flippers. Alors qu’ils espéraient engranger une victoire pour se rapprocher du Real en tête du championnat national de basket-ball, les champions en titre ont vécu une véritable désillusion face à une solide équipe de Roche-Bois. D’emblée, la défense des Flippers a pris eau  (21-2, premier quart-temps).
Même si les joueurs de Pascal Prayag, entraîneur-joueur des Mahebourg Flippers sont parvenus à redresser la barre dans les deux dernières quart-temps, leur mauvaise entame du match leur a coûté la victoire. La déception est énorme dans le camp des Flippers, car les Roche-Bois warriors repartent, avec deux précieux points et conservent leur deuxième place au tableau, à un point seulement du Real.
Avec ce deuxième revers dans la première partie de saison, les choses se compliquent pour Les Mahebourg Flippers. Leur troisième place est maintenant menacée par leur prochain adversaire, les Hammers de Rivière du Rempart (4e) qui  ne sont qu’à une longueur malgré leur défaite contre les Vikings (68-67). Pour Pascal Prayag, il n’est plus question de perdre. « Mes joueurs et moi, nous avons  décortiqué notre performance  contre les Roche-Bois  Warriors. Nous reconnaissons tous que nous avons très mal joué. Mais nous nous sommes engagés à ne pas répéter les mêmes erreurs pour notre prochain match qui sera crucial », admet-il.
Mais cela ne va pas être du gâteau, tenant compte de la méforme de certains membres de son effectif. De plus, l’indisponibilité de leur terrain à Mahébourg qui est toujours en rénovation, n’arrange pas leurs affaires. « Nous nous déplaçons quelques fois à Rose-belle pour les entraînements. Mais la plupart du temps,  nous devons les arrêter à cause du mauvais temps. C’est difficile pour nous d’enchaîner les rencontres sans des séances d’entraînements réguliers. Nous avons déjà payé les conséquences contre Roche-Bois. J’aurais voulu mieux préparer le match contre les Hammers. »
Lanterne rouge depuis le début du championnat, l’ASVP a essuyé une 8e défaite face à Forest Side (82-77). Le leader de la Super League quant à lui, réalise en sans-faute en battant l’École de Basket de Cassis (60-50) portant leur nombre de victoire à huit en autant de sorties. Pour rappel, la rencontre Real-EDB le 3 décembre dernier a du être stoppée à la troisième quart-temps, alors que le Real menait 37-32. Cela après une altercation entre Joël Pascal de l’EDB et Jonathan Jules du Real. Ce qui a causé des vives tentions entre les joueurs des deux camps.