BHAUGEEROTHEE : Greys Inn Control avait dominé Bono Vox, donc…

C’est grâce à une vieille connaissance que Simon Jones a réalisé la passe de trois. En effet, Rakesh Bhaugeerothee, qui connaît bien l’entraîneur, devait mener à bon port Greys Inn Control, offert à 13/1.
« C’est ma deuxième victoire de la saison après celle obtenue sur Black Gambit. Je voudrais dédier cette victoire à ma famille, à mes fans qui me soutiennent toujours et à Nisha Rughoo qui a fêté un heureux événement. J’espère que ce n’est pas la dernière. Et pourquoi pas jamais 2 sans 3 », déclare d’emblée Bhaugeerothee. « C’est à ce dicton que j’ai pensé en montant sur Greys Inn Control dans le paddock. Simon Jones avait déjà ramené deux gagnants et Imperial Dancer était tout près de la victoire. Donc, Greys Inn Control pourrait être la passe de trois. »
Si pour de nombreux turfistes ça a été une victoire surprise, tel n'est pas le cas pour son cavalier du jour. Il nous raconte. « Lorsque j’ai vu Bono Vox triompher, je me suis dit que mon cheval avait une très bonne chance, car les deux chevaux avaient travaillé ensemble les trois dernières fois. Et la semaine dernière, le mien avait mieux fait que celui d'Allyhosain. Donc, il avait sa chance. Comme il est un stayer, on s’est concerté sur la manière de le faire courir et on est tombé d’accord pour ne pas le bounce en début de course, de le laisser tranquille. De ce fait, je me suis retrouvé à l’arrière. Par la suite, il a bien voyagé et a sorti un joli coup de reins pour l’emporter. »
De son avis, Olympic Bolt, qui a été sévèrement gêné par Aficionado en fin de course, au point que les commissaires ont rétrogradé la monture de Poullis au profit de celle de Ramsamy, « n’aurait jamais pu battre Greys Inn Control. Ce dernier gagnera encore cette saison », prédit-il. Si Bhaugeerothee est associé à Simon Jones, c’est en partie grâce à Jameer Allyhosain. « C’est lui qui m’a recommandé à Simon Jones. Il faut dire qu’il m’a rendu la pareille. Alors qu’il venait de commencer à piloter des chevaux, je l'ai pris sous ma tutelle pour l’aider à être trackrider chez Kiki Henry. »
À la question de savoir s’il est surpris de la performance de Simon Jones samedi dernier, il devait répondre : « Comme l’année dernière, les chevaux de Simon Jones font bien en fin de saison. Ils ont perdu des points et leur mauvais comportement aussi. Peut-être sont-ils des chevaux d’été. Il faut ajouter que Simon Jones était dans le flou en début de saison, car il n’avait pas de jockey. »