Photo illustration

La 38e édition de l’Inflation Expectations Survey, menée par la Banque de Maurice et dont les résultats viennent d’être rendus publics, indique que pour la majorité des sondés, le taux d’inflation pour cette année se situerait dans une fourchette de 3% à 4,5%.  Effectué en février 2018, le sondage a touché 41 opérateurs économiques sur un total de 50. Il révèle que pour 73,2% d’entre eux, le taux d’inflation en 2018 varierait entre 3% et 4,5% alors que pour 21,9% des participants, le taux pourrait dépasser 4,5%. Une minorité (4,9%) a indiqué que le taux d’inflation serait de moins de 3%.

A la question de savoir quelles sont leurs attentes concernant l’évolution de l’inflation d’ici fin juin,  87,8% des sondés ont annoncé que le taux devrait varier entre 3% et 4,5%. Seulement 4,9% des participants ont estimé que le taux dépasserait 4,5% alors que 7,3% ont fait savoir que le taux serait inférieur à 3%.

À une autre question portant sur leurs prévisions du taux d’inflation d’ici une année (soit en février 2019), 68,3% des sondés ont répondu que le taux se situerait dans une fourchette de 3% à 4,5%. On note également qu’un opérateur sur quatre (24,4%) s’attend à un taux d’inflation plus élevé que 4,5%, le reste prévoyant un taux de moins de 3%.

Le sondage de la BoM révèle également que pour 51,2% des participants le taux d’inflation de 4% enregistré en janvier 2018 est « broadly appropriate ». Ils sont 31,7% des sondés à avoir jugé que ce taux de 4% était « élevé » alors que 7,3% des participants l’ont qualifié de « trop élevé ». Les facteurs exogènes sont considérés par 63,4% des sondés comme la première source d’inflation à Maurice. Le changement dans le taux de change de la roupie, ont indiqué 31,7% des participants, constitue le deuxième facteur le plus important.

Comparativement aux résultats du sondage mené en décembre 2018 par la banque centrale, on observe que les opérateurs économiques affichent une plus grande inquiétude concernant l’évolution de l’inflation. La précédente édition de l’Inflation Expectations Survey avait démontré que pour 61,9% des sondés, le taux d’inflation d’ici décembre 2018 s’élèverait entre 2% et 4% et que 38,1% des participants avaient anticipé un taux supérieur à 4%. On note que pour le sondage effectué en février 2018, la BoM a élargi les fourchettes de prévision.