Le début de l’examen des dotations prévues dans le cadre du Budget 2017-18 a été dominé hier par les interpellations au Premier ministre et ministre des Finances, Pravind Jugnauth. Son intervention aura duré six heures, soit de 18h à 00h45, avec un break d’une heure pour le dîner.
Le Premier ministre a eu à répondre aux questions concernant 28 services tombant sous sa responsabilité, dont le bureau du président de la République et celui du vice-président. Ainsi que l’Assemblée nationale, la commission électorale et l’Electoral Boundaries Commission, le judiciaire, la PSC et la DFSC, l’ICAC et la Commission des droits de l’homme, entre autres.
Pravind Jugnauth a aussi été appelé à répondre à des questions sur les services tombant sous la responsabilité du bureau du Premier ministre et celui du ministre Finances. Par ailleurs, comme il assure l’intérim au bureau du ministre mentor, au ministère de la Défense et de Rodrigues, les questions concernant les sept services tombant sous ce ministère  lui ont été adressées. Le Premier ministre a répondu dans l’ensemble dans le calme. Il a annoncé la diffusion des réponses détaillées d’un grand nombre de questions.
Les dotations prévues pour le bureau du président de la République et du vice-président ont été adoptées rapidement. On a appris, entre autres, que la location du bureau du président de la République tourne autour de Rs 70 000 par mois. Lors de l’examen des dotations prévues pour la commission électorale, le Premier ministre, en réponse à une question de Rajesh Bhagwan, n’a pas donné le budget prévu pour une éventuelle élection partielle, se contentant de dire que s’il y a une partielle, « la commission électorale s’en occupera ».
Le budget du judiciaire a donné lieu à plusieurs questions de Veda Baloomoody, de Reza Uteem et d’autres parlementaires, notamment en ce qui concerne le « digital court recording systeme », pour lequel un budget de Rs 24 M est prévu. Il ressort également que la cour de Souillac sera installée dans le bâtiment du SILWF, mais que les autorités attendent que les procédures pour le transfert du terrain soient complétées avant d’aller de l’avant.
Le budget du bureau du Premier ministre a donné lieu à plusieurs questions des parlementaires de l’opposition. Le Premier ministre a révélé que des allocations de Rs 7 millions figurant à l’item “extra assistance” au niveau du Private Office sont prévues pour les neuf conseillers affectés à son ministère. Par ailleurs, Rs 2,2 millions sont prévues pour les Citizen Support Services, qui ont été lancés récemment. Rs 21,1 M sont prévues à l’item “ceremonies et hospitality”. Rs 75 M sont prévues pour la célébration du 50e anniversaire de l’indépendance l’année prochaine (à noter que les célébrations ont coûté Rs 32 M cette année). Le budget prévu pour le PMO s’élève à Rs 272 M.
Au chapitre de la NDU, à la suite des questions de Patrice Armance, entre autres, le Premier ministre a annoncé que le bâtiment abritant le CAB, à Rose-Hill, sera reconstruit. Par ailleurs, le board de la Lane Drainage Authority n’a pas encore été constitué. Un montant de Rs 720 M est prévu pour la construction de drains à travers le pays. Le budget concernant la construction d’abribus a été transféré au ministère des Infrastructures publiques. Au chapitre des communications extérieures, un montant de Rs 4 M a été souscrit pour la réalisation d’une étude de faisabilité concernant un projet d’académie d’aviation civile Chine-Afrique à Maurice.
Au niveau du Valuation Office, Rajesh Bhagwan a voulu savoir si la personne « qui avait perdu la mémoire à un certain moment » était « toujours en poste comme directeur ». Le Premier ministre a annoncé que ce poste est vacant depuis ce mois-ci. D’autre part, le bureau du Registrar ne sera pas fusionné avec la MRA avant l’année prochaine. « Nous avons décidé d’attendre encore une année. Nous avons informé les syndicats à ce sujet », a dit le Premier ministre.  
Concernant le budget de la police, les parlementaires se sont beaucoup intéressés à l’amélioration des CCTV. Veda Baloomoody a demandé si les caméras en panne au centre de détention de Moka ont été réparées. Le Premier ministre a expliqué que les procédures pour les remettre en état sont en cours. D’autre part, s’agissant des centres de réhabilitation pour filles, le Premier ministre a indiqué qu’un groupe de filles a dû être transféré à un centre afin de « maintenir la paix et la tranquillité » pour les autres pensionnaires et les membres du personnel.