Le public présent au Mahatma Gandhi Institute (MGI) samedi dernier a eu l’occasion de voir évoluer sur scène les artistes de l’Opéra de Pékin, dont la particularité réside dans une combinaison de genres : musique, danse acrobatique et théâtre, le tout relevé de leurs costumes multicolores. L’Opéra de Pékin était un des composants de la Heilongjiang Art Troupe qui avait fait le déplacement sous l’accord de coopération culturelle entre la Chine et Maurice.
Classé « National key Peking opera troupe » par le ministère chinois de la Culture, l’Opéra de Pékin a présenté deux morceaux faisant partie de son répertoire classique : Crossroads et Fairy scattering flowers. C’est avec une attention particulière que le public a suivi le jeu de scène des deux artistes Wang Hailong et Zhang Qian dans Crossroads. Point de voix, seulement la musique et les gestes pour mimer une lutte qui a lieu dans l’obscurité. Le décor est minimaliste : il est composé d’une table rouge. La précision des gestes, la souplesse des corps, les expressions faciales rehaussées par le maquillage et les costumes ont maintenu le spectateur en haleine tout le long de cette prestation. L’humour était aussi au rendez-vous.
Un peu plus tard dans la soirée, la chanteuse d’opéra Jiang Lanlan a chanté Fairy scattering flowers, un morceau considéré comme une pièce maîtresse du répertoire oral de l’Opéra de Pékin. Il a d’ailleurs été reconnu patrimoine intangible de l’humanité par l’UNESCO en 2010.
En outre, le public a pu avoir un aperçu des influences d’autres cultures à travers le répertoire classique chinois. On compte ainsi le “suano”, un instrument originaire de la Perse introduit en Chine il y a plus d’un millénaire, ou encore la musique et la danse d’influence coréenne dans New Dao Lang. La musicienne Yao Hui a conquis le public avec une sonate pour flûtes, Spring dawn. À travers la Manchu dance, les danseuses parées de leurs beaux costumes ont présenté leurs salutations aux spectateurs.
La Heilongjiang Art Troupe était composée du Heilongjiang Song and Dance Theatre, de la Heilongjiang Acrobatic Troupe et du Heilongjiang Peking Opera Theatre. Cette troupe, qui est l’une des plus importantes de Chine, a hérité d’un répertoire classique et est dans une recherche perpétuelle, une innovation accueillant favorablement des influences de par le monde. C’est une des raisons qui fait sa popularité auprès des spectateurs étrangers, fait ressortir un document diffusé à l’occasion de ce spectacle. La troupe se produit à travers le monde.