CINÉMA INDIEN : Baadshaho

Quatre ans après Once Upon a Time in Mumbaai Dobara, Milan Luthria (The Dirty Picture) propose un thriller qui s’annonce comme un mélange d’action, de suspense et de sensualité. Côté casting, on ne peut vraiment pas se plaindre, avec Ajay Devgan, Emraan Hashmi, Ileana D’Cruz, Vidyut Jamwal, Esha Gupta et Sanjay Mishra dans les rôles principaux. Et nous avons même droit à une apparition spéciale de Sunny Leone le temps d’une chanson, dont l’extrait promotionnel a créé un immense buzz.
Le film se déroule durant l’état d’urgence déclaré en 1975 et tourne autour d’un convoi d’or à récupérer. On peut s’attendre à de nombreux retournements de situation et à une intrigue forte.
Baadshaho pourra-t-il faire partie des succès dont le box-office indien a tant besoin ? Pour l’acteur Ajay Devgan, après le flop de Shivaay, Baadshaho représente une belle opportunité de se refaire une santé au box-office. En tout cas, il semble ici très crédible dans un rôle sérieux et fort. Emraan Hashmi s’illustre une fois de plus, rappelant qu’avec sa carrière constituée de nombreux échecs, il fait partie des talents sous-estimés de l’industrie bollywoodienne. Vidyut Jamwal semble très crédible et Sanjay Mishra n’a rien à prouver.
Du côté des actrices, Ileana D’Cruz et Esha Gupta, souvent reléguées aux seconds rôles sans envergure, pourraient enfin montrer ce dont elles sont capables. On se réjouit de voir des rôles forts de femmes dans un genre plutôt voué à la gent masculine.
La musique est également un point fort de ce long-métrage. L’album contient un hit composé jadis par Nusrat Fateh Ali Khan, Mere Rashke Qamar, repris ici par son neveu, Rahat Fateh Ali Khan.